(Texte mis à jour) La Declaration of Assets (Amendment) Act a été votée sans amendement hier, mardi 2 juillet, vers 21h30 à l’Assemblée nationale.

Lors du résumé des débats, le Premier ministre a annoncé que « d’autres amendements » devraient être apportés à cette loi. Ayant « pris en compte », a-t-il assuré, de la contestation des juges de déclarer leurs avoirs à l’Independent Commission Against Corruption (Icac).

Une nouvelle formule devrait ainsi être trouvée, a indiqué Pravind Jugnauth, qui a réfuté les accusations de l’opposition à l’effet que le judiciaire n’aurait « pas confiance » en l’Icac comme institution indépendante.

Le député de l’opposition, Paul Bérenger, a qualifié ce projet de loi de « désordre ». L’opposition n’a eu que trois jours pour étudier les amendements proposés, a critiqué Paul Bérenger. Avant de regretter qu’il faille « attendre encore plus » pour les nouveaux amendements.

Arvin Boolell a, de son côté, plaidé pour que les officiers du judiciaire déclarent leurs avoirs « à la Local & Judicial Service Commission ».