Les parlementaires maintiennent la pression pour le Question Time avec 70 PQs, dont une vingtaine pour le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, lors du Prime Minister’s Question Time. Le fait particulier demeure l’intérêt pour les retombées de l’écroulement de l’empire Rawat, avec un chiffre d’affaires évalué à Rs 35 milliards, soit quatre interpellations portant sur l’affaire BAI, qui date d’un an déjà. De son côté, le chef de file du Parti travailliste, Shakeel Mohamed,  relancera un dossier, qui devra faire beaucoup de bruit au sein de l’hémicycle, à savoir les pratiques de tables d’écoutes téléphoniques. Les dossiers controversables ne manqueront pas avec l’affaire du Barachois de Poudre d’Or alloué au couple Boygah, le récent exercice de recrutements par le Central Electricity Board ou encore le projet de Heritage City à Bagatelle sans oublier les allocations des terres de l’État depuis décembre 2014 à ce jour.
Sur la vingtaine d’interpellations pour la tranche du Prime Minister’s Question Time, le coup de patte de Shakeel Mohamed risque de susciter des remous au sein de l’hémicycle. Il demandera au Premier ministre de révéler si le National Security Service ou toute autre cellule de renseignements ont pour mission de s’engager dans des écoutes téléphoniques sur ordre de l’Exécutif. Il est un fait indéniable que dans des milieux politiques ou autres, des appréhensions sont régulièrement exprimées quant aux risques potentiels de se faire écouter lors des échanges téléphoniques. Les échanges sur cette PQ devront être intéressants à plus d’un titre dans la conjoncture politique.
De son côté, le député du Mouvement Patriotique, Raffick Sorefan, ne lâche pas d’une semelle la Banque de Maurice. Pour mardi prochain, il s’intéresse au Chief Human Resource de la Banque centrale en réclamant des détails sur les qualifications pour ce poste de même que le nom de l’occupant de ce poste.
Le Chief Whip du gouvernement, Mahen Jhugroo, tentera de renverser la vapeur avec une interpellation sur l’ancien Senior Adviser au Prime Minister’s Office, Kailash Ruhee. Il voudrait savoir le montant des salaires et allocations de cet ancien Chief of Staff de Navin Ramgoolam, de même le nombre de boards sur lesquels il avait été nommé et le nombre de missions officielles de même que le montant des allocations perçues dans chacun des cas.
La parlementaire Danielle Selvon se signalera lors du Prime Minister’s Question Time avec une interpellation sur le nombre de contrats alloués par les différents ministères et corps para-étatiques depuis décembre 2014 à ce jour. Elle demandera au Premier ministre de révéler les noms de ces bénéficiaires de même que les dates d’allocation. Dans un autre ordre d’idées, elle demandera au vice-Premier ministre et ministre des Terres de révéler la liste de tous les bénéficiaires de State Lands pour la même période.
Par ailleurs, aux deux PQS du député Reza Uteem sur les fees des Special Administrators de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities et l’affaire des découverts fictifs de Rs 3,6 milliards accordés par la Banque des Mascareignes au groupe BAI le 31 décembre 2009, le député travailliste Osman Mohamed se mettra de la partie. Il adressera deux interpellations au ministre des Services financiers, Roshi Bhadain. Il s’intéresse à obtenir confirmation si avec le « vast Ponzi Scheme » présenté par le gouvernement le 3 avril 2015, des détenteurs de police d’assurance sont venus de l’avant pour consigner des réclamations pour non-paiement ou non-remboursement.
Osman Mohamed voudrait également obtenir par rapport au Bramer Asset Management Scheme, le nombre d’investisseurs concernés, le montant global des placements, le nombre de failles, qui ont bénéficié des remboursements à ce jour et le montant Outstanding à être réglé sous forme de Debentures.
Le Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, se concentrera sur les affaires du Central Electricity Board. Il interpellera le vice-Premier ministre et ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, au sujet du titulaire pour le poste de Transmission and Distribution Manager. Il voudrait prendre connaissance de ses qualifications et aussi obtenir la confirmation qu’il n’aurait pas fait l’objet d’enquête dans le passé.
Un autre dossier explosif qu’évoquera Rajesh Bhagwan porte sur le recrutement de Meter Readers par le CEB. Il demandera au vice-Premier ministre de révéler le nombre d’applications reçues lors du dernier appel à candidatures, si les candidats ont eu à subir des examens en écrit, des interviews, l’identité des membres du panel d’interview et le nombre de candidats recrutés avec leurs adresses et qualifications.
Les autres interpellations du prochain Question Time sont le bilan de performance des radars contre les excès de vitesse (Sudhir Sesungkur), l’actionnariat du gouvernement au sein de la State Bank of Mauritius Ltd et l’évolution du cours boursier de ce titre (Osman Mohamed), la représentation du gouvernement au sein du board d’Air Mauritius (Veda Baloomoody), l’actionnariat des compagnies gérant des stations de radio privées à Maurice (Maneesh Gobin), la participation des Comores aux prochains Jeux des Iles de l’océan Indien (Franco Quirin), le projet de Heritage City, le coût et le financement (Reza Uteem), le système photovoltaïque installé à Super U Centre-de-Flacq (Joe Lesjongard) et le programme de Nine-Year Schooling (Dhananjay Ramful).