Nouvelle séance marathon en perspective à l’Assemblée nationale mardi prochain. En effet, les motions déposées par le leader du Muvman Patriotik, Alan Ganoo, en vue d’annuler la récente augmentation des prix des produits pétroliers et par le député du PMSD Patrice Armance contestant la décision du gouvernement d’exempter le projet de Metro Express des procédures pour une EIA Licence, décidée sous forme de Government Notice No 40 de 2017 et déposée sur la table de l’Assemblée nationale le 28 mars dernier, sont inscrites à l’ordre du jour pour des débats. D’autre part, pour la tranche du Question Time, une soixantaine d’interpellations ont été déposées avec des points chauds potentiels notamment au sujet du package accordé au Senior Adviser au ministère des Finances Gérard Sanspeur, au nom du député du MMM Rajesh Bhagwan, ou encore les dessous de la mise sur pied de la MauBank Ltd, dossier qui sera soulevé par nul autre parlementaire que l’ancien ministre des Services financiers Roshi Bhadain.
La première motion qui sera débattue est proposée par Alan Ganoo, réclamant que les règlements promulgués sous le Consumer Protection (Control of Price of Petroleum Products), (Amendment), donnant force de loi aux nouveaux prix de l’essence et du mazout depuis le début de cette année, soient annulés. Force est de constater qu’une unanimité s’est dégagée dans les rangs de l’opposition pour que ces nouvelles majorations de prix pétroliers soient rendues caduques. À hier soir, avec la publication de l’Order Paper pour la séance de mardi, il était prématuré de prévoir le nombre d’intervenants.
L’autre motion d’annulation par rapport à la dérogation pour une EIA Licence du méga projet de Metro Express sur le corridor Curepipe/Port-Louis, proposée par le député du PMSD Patrice Armance, devra également susciter des passions au sein de l’hémicycle. Cela a été le cas à chaque fois que le dossier du Metro Express était décortiqué lors du Question Time jusqu’ici.
Toutefois, avant d’arriver aux débats sur ces Deux Motions of Disallowance, il faudra passer par l’étape des Parliamentary Questions, soit 60 au total, dont 12 pour le Prime Minister’s Question Time :
– le député Bhagwan interpellera Pravind Jugnauth sur les termes et conditions d’emploi du Senior Adviser des Finances de même que les missions officielles entreprises par Gérard Sanspeur depuis sa prise de fonctions, le nombre de boards de corps parapublics sur lesquels il siège aussi bien que les différentes allocations et Fringe Benefits ;
– le même député évoquera le cas particulier de SMS Pariaz en demandant au Premier ministre et ministre des Finances de révéler les détails des permis alloués à cette entité par la Gambling Regulatory Authority en indiquant s’il y a eu des objections de la part du Mauritius Turf Club contre cette décision ;
– le back-bencher de la majorité Bashir Jehangeer s’intéresse aux contrats alloués pour l’entretien du QG de Business Parks of Mauritius Ltd à Ébène ;
– le député travailliste Osman Mohamed voudrait obtenir des précisions au sujet du Plaisance City Project du Board of Investment ;
– le député Roshi Bhadain réclame des détails sur les bilans financiers de MauBank Ltd au 30 juin dernier aussi bien que la confirmation que cette banque est en conformité avec le Capital Adequacy Ratio de même que les injections de fonds publics dans cette banque de même que l’ex-National Commercial Bank et la défunte Mauritius Post and Cooperative Bank ;
– le député Ganoo réclame l’introduction de kreol mauricien lors des débats à l’Assemble nationale ;
le député travailliste Dinesh Ramful évoquera la possibilité d’étendre les attributions de la commission d’enquête sur Britam pour inclure la révocation de la Banking Licence de l’ex-Bramer Bank ; et
– le député Ameer Meea s’intéresse à la télévision privée.