Le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, a volé la vedette hier lors de la seconde tranche du Question Time avec pour conséquence le Walk-Out des parlementaires de l’opposition, à l’exception du député Éric Guimbeau. L’expression « bourrique » utilisée par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, à l’encontre du ministre lors des échanges sur des amendements à être apportés à la Local Government Act 2011 avant les prochaines élections municipales, a mis le feu aux poudres lors de la séance parlementaire relativement cool jusque-là. Hervé Aimée avait été soumis à un feu roulant d’interpellations supplémentaires menées par les députés Deven Nagalingum, Rajesh Bhagwan ou encore Alan Ganoo avant que ne surviennent les incidents avec le départ prématuré de l’opposition de l’hémicycle. Le ministre a maintenu sa position selon laquelle la Commission électorale et l’Electoral Supervisory Commission n’avaient pas besoin d’initier des consultations avec les partis politiques au sujet de la promulgation des Regulations pour rendre opérationnelle la Local Government Act.