Le non-renouvellement du contrat de Jean Claude Nagloo comme directeur technique national de l’Association mauricienne de Boxe a fait l’objet d’une question parlementaire par le député de l’opposition du MMM, Franco Quirin, lors de la semaine écoulée. Ce dernier voulait entre autres savoir du ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, s’il partageait l’avis de l’Association  mauricienne de Boxe (AMB) de ne pas renouveler le contrat du DTN. Une question à laquelle Devanand Ritoo a indiqué que « je n’étais pas content lorsque j’ai appris que la fédération allait se séparer des services du DTN. » Devanand Ritoo a aussi déclaré que son ministère a entamé les procédures pour que Jean-Claude Nagloo soit recruté comme Advisor Coach au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Lors de la séance parlementaire de mardi dernier, Franco Quirin s’est d’abord intéressé de savoir si le renouvellement du contrat de Jean-Claude Nagloo en tant que DTN de l’AMB était envisagé. Pour Devanand Ritoo, il est clair que les DTN de différentes fédérations sont employés sur recommandations de ces dernières. Pour ce qui est du contrat de Jean-Claude Nagloo, le ministre Ritoo a expliqué qu’il a été employé en septembre 2008 comme DTN et que son contrat était renouvelé sur une base annuelle.
Le ministre Ritoo a indiqué que son présent contrat a pris fin le 31 mai et que dans une lettre en date du 1er mai, la fédération a informé le MJS que son comité directeur du 12 avril 2013 n’était pas d’accord pour renouveler le contrat de Jean-Claude Nagloo. Devanand Ritoo devait ajouter que vu la longue expérience et le palmarès de Jean-Claude Nagloo, il allait proposer de le recruter comme Advisor Coach au MJS, afin d’assister à la mise en oeuvre de « Sports for Life Programme », un nouveau projet qui sera bientôt lancé par son ministère.
Par la suite, Franco Quirin a voulu savoir si le ministre Ritoo ou si au niveau de son ministère, il partageait l’avis de la fédération sur cette question. « Comme je l’ai fait ressortir, vu la longue expérience et le palmarès de Jean-Claude Nagloo, les démarches sont en cours pour le recruter comme Advisor Coach au sein de mon ministère. Je dois dire que je n’étais pas content lorsque j’ai appris que la fédération allait se séparer des services du DTN. »
Franco Quirin a aussi voulu savoir les raisons avancées par l’AMB pour justifier le non-renouvellement du contrat de Jean-Claude Nagloo. Pour le ministre Ritoo, la fédération a fait comprendre que le DTN n’avait rien entrepris en ce qui concerne la formation de entraîneurs au cours de ces quatre dernières années et qu’aucun projet n’avait été initié au niveau des collèges. La fédération a également mis en avant le fait que Jean-Claude Nagloo n’a pas effectué de visite au niveau des écoles de boxe et dans les régions.
Dans son intervention, le député Franco Quirin a rappelé à la Chambre que dans le passé, le ministre avait, dans un cas similaire, tranché en faveur du renouvellement du contrat du DTN de natation. Il a ainsi voulu savoir pourquoi Devanand Ritoo n’a pas pris la même décision dans le cas de la boxe. A cela, le ministre a précisé que les deux disciplines sont différentes et a ajouté que la boxe est une discipline qui a rapporté beaucoup de bons résultats et aussi rapporté au pays l’unique médaille olympique (bronze) à ce jour. Il a fait remarquer qu’il a continué à plaider la cause de Jean-Claude Nagloo mais que la fédération n’a aucune intention de le reprendre.
Dans sa dernière question, Franco Quirin a demandé au ministre s’il était au courant que le même problème se pose actuellement en judo. Devanand Ritoo a rappelé que les fédérations qui sont autonomes négocient directement avec leurs entraîneurs. « Si les fédérations font une demande pour bénéficier des services d’un DTN, nous essayons à notre niveau de les assister. Mais si ces fédérations ne voient pas la nécessité d’avoir un DTN, alors nous n’y pouvons rien », a conclu Devanand Ritoo.