Les derniers préparatifs sont actuellement bouclés en vue de la première « full-fledged » Question Time de l’Assemblée nationale issue des urnes après le scrutin du 10 décembre dernier. L’échéance pour la soumission des Parliamentary Questions par les députés de l’opposition et les backbenchers du gouvernement a expiré hier après-midi, le secrétariat de l’Assemblée nationale mettant la dernière touche à ce volet de l’agenda de la séance de mardi prochain. En prélude à la publication de l’Order Paper demain après la réunion du Conseil des ministres, les indications sont que la séance des interpellations parlementaires pourrait prendre la forme d’un cocktail de scandales attribués au précédent gouvernement, allant de la Roches-Noires Saga avec l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, passible d’une motion de « misleading the House » au sujet du projet fantôme de Jin Fei à Terre-Rouge. Cette même séance devra voir le coup d’envoi des débats parlementaires sur le discours-programme du gouvernement 2015/2019, lu par le Président de la République, Kailash Purryag, la semaine dernière.
De sources proches de l’Hôtel du gouvernement, l’Assemblée nationale, qui a été placée en hibernation pendant presque une année, sauf pour des séances sporadiques, devrait reprendre sa vitesse de croisière à partir de la semaine prochaine. D’ici le 10 mars, date prévue pour la conclusion des débats sur le discours-programme, les parlementaires devront consacrer au moins deux jours par semaine pour assurer leur présence au sein de l’hémicycle. Le mardi suivant, soit le 17 mars, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, présentera à la population le premier Budget de l’Alliance Lepep. Ainsi, après la séance de mardi prochain, les travaux parlementaires seront ajournés au vendredi 20, le jeudi 19 étant un jour férié. Ce sera d’ailleurs le seul vendredi où l’Assemblée nationale siégera pour ces débats, selon le souhait exprimé par le Leader of the House, sir Anerood Jugnauth. Les autres semaines, des débats se dérouleront les mardis et les jeudis pour compléter cette première partie du calendrier.
Le discours de remerciement au Président de la République, selon la tradition de Westminster, sera présenté par une parlementaire de la majorité, Danielle Selvon, de la circonscription de Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest (N° 1). Avec la décision du leader de l’opposition, Paul Bérenger, de reporter son intervention à une autre étape des débats, le député du MMM Zouberr Joomaye succédera à Daneille Selvon, tous deux prononçant leurs Maiden Speeches avant de passer le relais à un chevronné de l’hémicycle, probablement Shakeel Mohamed, le chef de file du Parti travailliste. Un quatrième intervenant, en l’occurrence un des vétérans de l’Alliance Lepep, est également annoncé pour cette première séance. En avant-première, le Question Time devrait permettre à sir Anerood Jugnauth de retrouver ses anciens réflexes de Premier ministre, après un peu moins de 12 ans, pour répondre aux interpellations des députés de l’opposition et de la majorité. Le seul suspense demeure la décision du leader de l’opposition de venir avec la première Private Notice Question de la série. Toutefois, les sujets d’importance nationale ne manquent pas pour alimenter la tranche initiale d’une demi-heure de la PNQ de mardi prochain.