Si certains vont vite s’ennuyer avec les débats sur le budget 2017-18, ils auront de quoi se rattraper avec le Question Time, qui sera de retour ce mardi à l’Assemblée nationale. Parce que les questions ont tout pour enflammer l’hémicycle, avec Shakeel Mohamed qui démarre sur les chapeaux de roues en revenant sur la fête du MSM organisée le 23 décembre 2016 à Clarisse House et à laquelle était aussi présente la Speaker Maya Hanoomanjee. La fille de cette dernière fera également l’objet d’une question d’Aadil Ameer Meea. C’est dire qu’après un mois de pause, le retour des questions chauffera certainement la tranche hivernale du Parlement.
Le chef de file du PTr, qui ouvre la série de questions au Premier ministre, aura une première interpellation sur une malvoyante qui détient un LLB et qui n’aurait pas accès au Service to Mauritius Programme. Il enchaîne aussitôt avec les questions qui vont embarrasser le gouvernement. Shakeel Mohamed relance ainsi sa question sur la fameuse soirée de fin d’année partisane du MSM, qualifiée de « fête familiale » organisée par le Premier ministre sir Anerood Jugnauth le 23 décembre 2016 à Clarisse House, en demandant à Pravind Jugnauth l’identité de celui qui l’a organisée, le coût de l’activité et le nom de celui qui a assuré le service traiteur de cette célébration.
Il poursuit avec une question sur le document de propagande du gouvernement intitulé Government News distribué par le groupe Le Défi. Le député travailliste veut tout savoir : le coût de cette publication, les noms des personnes impliquées dans sa rédaction, les procédures suivies pour choisir l’imprimeur ainsi que le mode de distribution utilisé.
Reza Uteem, qui prend le relais, revient sur les facilités VIP accordées à l’aéroport de Plaisance. Le député veut connaître du Premier ministre les critères utilisés pour octroyer ce privilège et la liste de ceux à qui il a été octroyé depuis mars 2015.
Son collègue Aadil Ameer Meea s’intéresse à la fille de la Speaker, Naila Hanoomanjee. Il demande à Pravind Jugnauth d’indiquer les critères de sélection ayant conduit à son recrutement comme directrice de la State Property Development Company/Landscope, ses conditions de service, la voiture de fonction qui lui est attribuée, la liste des voyages qu’elle a effectués depuis son entrée en fonction, les pays visités, la composition des délégations qui l’ont accompagnée, le coût de ses missions à l’étranger et les allocations dont elle a bénéficié.
Dans le même registre, cette question de son collègue Veda Baloomoody sur Landscope, le coût de la rénovation des locaux qui l’abritent, le nom du contracteur qui a réalisé les travaux et le député invite aussi le Premier ministre à révéler les procédures adoptées pour cette allocation de contrat.
Également pour le Premier ministre, deux questions du député indépendant Kavi Ramano, sur le nombre de ressortissants étrangers qui, depuis janvier 2015, ont obtenu un permis de travail, celui des acquéreurs de propriétés et, depuis avril 2016, ceux qui ont accédé au statut de résident permanent et sur le nombre de permis délivrés à des opérateurs de maisons de jeux ainsi que les lieux où ils opèrent.
Aucune question  du PMSD pour le PM
Ce qui frappe dans cette première tranche du Question Time, c’est qu’il n’y a aucune question des neuf députés du PMSD pour le Premier ministre, même s’il n’est pas dit que le leader de cette formation n’a pas réservé une PNQ pour Pravind Jugnauth demain pour bien démarrer la semaine budgétaire.
Deux députés bleus ont par contre des questions pour les autres ministres, Guito Lepoigneur qui s’intéresse au certificat de caractère et Aurore Perraud qui, elle, s’attaque à deux problématiques du moment, les échecs au CPE à Agaléga et la suite à donner aux allocations en argent qui ont remplacé la distribution de matériel scolaire.
La tranche des questions aux ministres autres que le premier d’entre eux sera marquée par les cibles choisies par Rajesh Bhagwan qui veut obtenir la liste des ambassadeurs, leurs conditions d’emploi, les déplacements qu’ils ont effectués et les allocations perçues. Il s’attaquera ensuite au directeur du Mauritius Research Council, Arjoon Sudhoo, à ses conditions d’emploi, son enveloppe salariale mensuelle, aux autres organismes où il siège, comme à la présidence d’Air Mauritius, ainsi qu’à ce qu’il perçoit pour ces affectations supplémentaires.
Le député du MMM termine ses interpellations piquantes avec deux questions sur ce directeur des ressources humaines qui fait beaucoup parler de lui à la Corporation Nationale. Il veut tout savoir à son sujet, date et mode de recrutement ainsi que la totalité de sa rémunération mensuelle, et sur la route Terre Rouge-Verdun et le coût des travaux de réhabilitation effectués.
Que serait un Question Time sans une ou deux interpellations sur la BAI ? Deux interpellations pour la séance de ce mardi, la première de Reza Uteem qui veut savoir laquelle de ces structures le Financial Reporting Council — la FSC ou les administrateurs spéciaux — a initié une enquête sur le rôle du cabinet KPMG. Sur le même sujet, Aadil Ameer Meea qui, lui, revient sur le calendrier de remboursement du SCBG. Sinon, pour rester dans le secteur des services financiers, il y a cette question de Reza Uteem sur le transfert d’actions au sein de la compagnie Taysun.
Ezra Jhuboo, député travailliste, évoquera la question des Chagos et demandera au ministre mentor ce qui a été entrepris depuis novembre 2016 pour rétablir la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Le député du PTr a aussi trois autres questions sur la sécurité alimentaire, le contenu de l’enseignement public et s’il y aura des initiations au nettoyage, au comportement civique et un encadrement des élèves en termes de conseils et d’accompagnement psychologique.