Intérêt national oblige, la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Paul Bérenger, à la séance de l’Assemblée nationale d’hier après-midi, était axée sur le Ruling en date du mercredi 18 mars de la Permanent Court of Arbitration sous la Convention des Droits de la Mer en faveur de Maurice au sujet de la souveraineté sur l’archipel des Chagos. Comme pour tous les sujets d’importance nationale, le ton était au consensus entre le Leader of the House, sir Anerood Jugnauth, et son opposé, Paul Bérenger. Le chef du gouvernement est allé jusqu’à annoncer la mise sur pied d’un comité interparlementaire, sous sa présidence, avec la participation du leader du MMM et des représentants d’autres partis politiques, présents à l’Assemblée nationale, en vue de délimiter la marche à suivre post-jugement d’Istanbul.
Dans sa réponse liminaire à la PNQ, le Premier ministre s’est appesanti sur le caractère éminemment historique de ce Ruling, d’abord sous la forme de « la victoire de David sur Goliath » et, ensuite, le fait que c’est la première fois, depuis 50 ans, que Londres est dénoncé et condamné sur les Chagos par une Cour internationale, et même un tribunal. Il s’est félicité de cette victoire en faisant état que « c’est une victoire pour l’île Maurice tout entière ». Il n’a pas manqué de souligner avec force que le Ruling de la Permanent Court of Arbitration confirme les droits inaliénables de la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos. Et d’ajouter que le tribunal arbitral est parvenu à la conclusion que la Grande-Bretagne a agi « de manière illégale » en tentant de créer une Marine Protected Area aux Chagos, sauf pour la base militaire des Américains de Diego Garcia.
Les échanges entre sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger se sont déroulés dans une atmosphère des plus sereines et de réponses teintées de civilité, ce dernier rejoignant le Premier ministre pour réitérer le fait que ce jugement est un « milestone », historique dans l’exercice effectif de la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Il a présenté une motion pour que la Chambre, dans son ensemble, présente ses remerciements au Pr Philippe Sands, QC, et à son équipe de conseils légaux pour l’excellent travail abattu sur le dossier des Chagos, qui a été logé devant la Permanent Court of Arbitration depuis le 20 décembre 2010.