L’affaire de la rencontre des trois VVIPs, en l’occurrence les ministres Pravind Jugnauth et Roshi Bhadain et l’Attorney General Ravi Yerrigadoo, avec deux représentants du groupe Dufry AG dans la nuit du 16 au 17 février, continue à défrayer la chronique. Le dernier développement en date est la décision de l’Attorney General de demander au Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, d’initier une enquête contre Le Mauricien pour le titre du texte publié dans l’édition d’hier sur la couverture des échanges sur la Private Notice Question au sujet des détails de l’affidavit accablant juré par les deux ressortissants français.
Intervenant peu après la reprise des travaux parlementaires pour le dîner dans la soirée d’hier, l’Attorney General a fait adopter une motion en ce sens à l’Assemblée nationale, qui se lit comme suit : « This Assembly is of opinion that the article which appeared in today’s edition of the newspaper Le Mauricien under the caption “Assemblée nationale/PNQ L’affidavit accablant confirmé par SAJ” be referred to the Director of Public Prosecutions for such action as he may deem fit ».
Peu après l’adoption de cette motion, soit à 21 h 54, l’Attorney General a téléphoné à un journaliste du Mauricien pour lui faire comprendre que « I have nothing personal against you or the paper ». Lors de cet échange téléphonique, il a ajouté qu’il n’a rien à redire sur la teneur de la couverture mais que l’enquête porte sur le titre, soit « L’affidavit accablant confirmé par SAJ ».
Le fait inéluctable demeure que sur trois éléments essentiels et constitutifs contenus dans l’affidavit au sujet de l’affaire des trois VVIPs, soit la tenue de la réunion nocturne du 16 au 17 février, les documents au sujet des transferts de fonds pour le compte de Frydu (la société enregistrée au nom de Nandanee Soornack en Suisse et de Wigan Holding Limited) et surtout l’Arrest on Departure logée contre les deux représentants de Dufry AG, la relecture de la réponse liminaire du Premier ministre confirme l’information.