La sobriété et la simplicité étaient de mise en cours de matinée à l’Assemblée nationale pour la cérémonie de prestation de serment des 70 nouveaux parlementaires, dont l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, nommé d’office aux termes de la Constitution. La séance parlementaire du jour est en prélude à l’ouverture solennelle de la première session de la VIe Assemblée nationale, avec la lecture du discours-programme du nouveau gouvernement de l’Alliance-Lepep par le président de la république, Kailash Purryag, prévue pour le 20 janvier prochain Comme il fallait s’y attendre, l’Assemblée nationale est désormais, et pour la première fois, présidée par une Madam-Speaker en la personne de Maya Hanoomanjee avec également « In the Chair » une Madam-Clerk, Safeena Lotun. Adrien Duval, député du PMSD à Curepipe/Midlands, a été élu Deputy Speaker sur proposition du Premier ministre et Leader of the House, sir Anerood Jugnauth, et également le doyen au sein de l’hémicycle.
Dès sa première intervention avec son élection, Maya Hanoomanjee a tenu à associer les Mauriciennes à cet événement historique au sein de l’hémicycle. « My election as the first Woman Speaker of the National Assembly is a tribute to the women of our country. I dedicate my Speakership to all women in Mauritius. J’associe toutes les Mauriciennes à ce sentiment de fierté qui est le mien », a-t-elle déclaré en substance tout en remerciant le Premier ministre pour la confiance placée en elle « en lui confiant cette lourde responsabilité ».
Auparavant, Maya Hanoomanjee avait soutenu que la dizaine d’années passées au Parlement en tant que parlementaire et ministre lui rappellent « the exacting task in the Chair ». Elle a souhaité avoir la collaboration et la compréhension de tout un chacun « to uphold the dignity, serenity and decorum of the House ». Elle a donné l’assurance que sa préoccupation majeure sera « to ensure that the rights of all parties are upheld and protected ».
De son côté, le leader of the House, en proposant la candidature de Maya Hanoomanjee, a retracé sa carrière au sein de la fonction publique, où en 33 ans de service, elle a grimpé tous les échelons pour terminer en tant que Permanent Secretary au ministère des Finances. Il a ajouté que la nouvelle Madam-Speaker a été la première Chairperson de la Mauritius Revenue Authority.
« Ensuite Maya Hanoomanjee a embrassé une carrière en politique en se faisant élire en 2005 et en 2010 dans la circonscription de Savanne/Rivière-Noire (N°14). In the last general elections, she lost », a ajouté sir Anerood Jugnauth avec le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme et des Communications extérieures, Xavier-Luc Duval, secondant la motion.
Maya Hanoomanjee a été élue à la présidence de l’Assemblée nationale Unopposed car aucune autre contre-proposition n’a été enregistrée par le Chair. D’ailleurs, l’opposition MMM, principalement, est restée de marbre quand la nouvelle majorité gouvernementale a applaudi la première Madam-Speaker de l’Assemblée nationale. Les deux députés de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), Francisco François et Buisson Perrine, qui occupent des strapontins du côté de l’opposition, juste à l’arrière de la rangée réservée aux quatre représentants du Parti Travailliste, ont également applaudi.
Subséquemment, Adrien Duval a été proposé en tant que Deputy Speaker ; par le Premier ministre. Le jeune député du PMSD du N° 17 a exprimé sa « gratitude » envers le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, et les membres de l’Assemblée pour la « confiance » placée en lui. « Je me sens très honoré de servir comme Deputy Speaker. Je ferai de mon mieux pour veiller au bon déroulement des travaux à l’Assemblée nationale et pour respecter la confiance placée en moi. »
De son côté, Bobby Hureeram a été élu Deputy Chairperson of Committees. Exprimant lui aussi sa « gratitude » au Premier ministre, il a affirmé qu’il assumera ses responsabilités au mieux de ses capacités. « Je suis très honoré et je remercie le Premier ministre pour la confiance placée en moi. Je ferai en sorte d’être à la hauteur des attentes. »
La cérémonie de prestation de serment des parlementaires de la nouvelle Assemblée nationale a duré un peu plus d’une heure et a démarré avec une bonne dizaine de minutes même si sir Anerood se trouvait au sein de l’hémicycle au moins un quart d’heure avant l’heure officielle sur l’Order Paper pour la séance d’hier. Après lecture de la proclamation du président de la république pour la séance par la Clerk de l’Assemblée nationale, le Premier ministre a prêté serment en premier.
En prenant place à la gauche de Madam-Speaker au sein de l’hémicycle, soit la place occupée jusqu’ici par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, sir Anerood n’a pas caché son étonnement devant le fait que l’idée d’un Front Bench à six à l’Assemblée nationale ne s’est pas matérialisée. Il devait reprendre le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun. « Nou pa ti sipoze assiz lot kote pou Front Bench à six », lance sir Anerood en indiquant une travée de strapontins à six sièges.
De la galerie de la presse, il était difficile de suivre la suite des conciliabules. Désormais, le leader de l’opposition occupe la place de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam.
L’un des rares moments de détente de la tranche réservée à la prestation de serment a été quand Ravi Rutnah a été appelé par la Chair. Après avoir complété les formalités avec la Clerk, le nouveau député a signalé pour prendre la direction des bancs de l’opposition. « Pa fer sa ! » devait laisser échapper le vice-Premier ministre et ministre des Utilités publiques, et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, provoquant du même coup l’hilarité chez des parlementaires de la majorité. À souligner que Jennifer Duval n’a pu assister qu’à la prestation de serment de son fils, Adrien Duval, car à son arrivée son époux, Xavier-Luc, l’avait déjà fait.
La séance devait reprendre après le lunch pour l’adoption de The Additional Remuneration Bill avec déjà des premières tractations entre gouvernement et opposition au sujet de la liste des intervenants. L’opposition MMM, qui a boudé le déjeuner officiel, proteste contre le fait que deux ministres du gouvernement, en l’occurrence, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo et le ministre du travail, Soodesh Callichurn, allaient conclure ces débats cet après-midi.