Le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues, Serge Clair, a donné le coup d’envoi des consultations prébudgétaires en vue de la présentation du budget 2013 devant cette instance en septembre prochain. Ces rencontres se sont échelonnées sur trois jours avec comme principaux dossiers abordés l’emploi, le développement du port et de l’aéroport et la formation pour l’empowerment des Rodriguais que ce soit dans la fonction publique ou dans le secteur prive. La grossesse précoce, la pauvreté et le logement demeurent également au centre des préoccupations du gouvernement régional.
Le chef commissaire s’est appesanti sur l’importance de combattre l’assistanat et de développer l’économie de Rodrigues. « Aprane depane de moins en moins de Maurice. Nou pa oule ki tou sorti depi Maurice. Fodre nou enan enn politik ekonomik pou nou envoy seki nou produire ek transforme vers Maurice et les autres pays », déclare Serge Clair en guise de leitmotiv.
La rencontre avec les syndicalistes, qui ont accueilli favorablement cette initiative, s’est déroulée dans un esprit de dialogue. « Nou remersie gouvernement pou la première fois nou pe gagne l’occasion exprime nou l’idée lors budget. Nou pe donne proposition pou améliore la qualité de la vie à Rodrigues », dit le syndicaliste Swee. L’avis était partagé par les autres représentants des syndicats. Ils ont avancé des propositions pour la sécurité au travail. Au niveau de l’éducation, des propositions pour une institution technique et l’orientation professionnelle des étudiants ont été formulées.
Les représentants des ONG ont mis l’accent sur la formation, l’encadrement des ONG et le soutien financier du gouvernement. « C’est enn premiere pour nou vine sa rencontre la avec gouvernement dan cadre préparation budget », dit Mme Grandcourt, représentante des associations des écoles maternelles. Le Rodrigues Council of Social Services a également présenté au Chef commissaire un mémoire contenant des propositions pour le budget.
Les opérateurs économiques du privé ont souligné l’urgence de la formation professionnelle pour encourager et faciliter la transformation et l’exportation des produits locaux vers le marché mauricien et extérieur. Ils ont également proposé la création d’un Label Rodriguais pour les produits exportés. La création d’une One Stop Shop pour faciliter les procédures pour la création des entreprises et une nouvelle politique pour la production et l’exportation du limon de Rodrigues ont été évoquées, tout comme l’importance du captage d’eau de pluie et de la retenue collinaire pour la production agricole.
Le chef commissaire a parlé de la possibilité de créer un collège technique agricole à St Gabriel pour les jeunes entrepreneurs agricoles potentiels. Il a énuméré des projets, dont celui de « cut and carry », de création de pâturages pour relancer l’élevage.