Poursuivi devant les Assises pour l’assassinat de sa concubine Doloresse l’Enclume, Mike Kursley Gerard a été condamné à 25 ans de prison. Cet habitant de Tranquebar, qui était âgé de 38 ans au moment des faits, a plaidé coupable d’une charge de « manslaughter ».
Marie Doloresse Labonne-L’Enclume, 31 ans, avait été retrouvée morte par ses enfants dans son lit, avec des ecchymoses sur tout le corps, chez elle à Tranquebar, le 20 décembre 2010. L’autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, avait conclu à une asphyxie due à la strangulation et permis de constater qu’il y avait, sur le corps de la victime, l’ADN de son amant.
Le lendemain du crime, le suspect avait été arrêté. Ce maçon avait indiqué à la police qu’il ne pouvait plus supporter l’attitude de sa concubine, qui n’arrêtait pas de le torturer verbalement, l’accusant d’être sexuellement impuissant. Il ajoutait être la risée de tous ses voisins, qui se moquaient de son impuissance sexuelle. Mike Jursley Gerard, qui la soupçonnait en outre d’infidélité, a déclaré aux enquêteurs avoir étranglé Marie Doloresse Labonne-L’Enclume, qui était séparée de son époux depuis presque huit ans, car il pensait qu’elle avait eu recours à la sorcellerie pour le rendre sexuellement impuissant. Le couple avait cependant eu un enfant.
Une dizaine de témoins ont été entendus dans le cadre du procès. Parmi, le clerc de la Cour de District de Port-Louis avait produit les pièces à conviction et autres documents présentés lors de l’enquête préliminaire. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin avait également déposé. En prononçant la sentence, le juge Bobby Madhud dit avoir pris en considération le fait que l’accusé avait plaidé coupable depuis le début et avait pleinement coopéré avec la police.