Des membres de la famille de la défunte Mary Michaëla McAreavy, une ressortissante irlandaise dont le cadavre a été retrouvé le 10 janvier 2011 dans la chambre qu’elle occupait avec son époux, John James McAreavy, arrivent aujourd’hui. Ils viennent assister au procès intenté en Cour d’Assises aux deux présumés assassins, Avinash Treebhoowoon et Sandip Moneea, qui travaillaient tous deux à cette époque à l’hôtel Legends, où le couple était descendu pour passer leur lune de miel. Le procès débute mardi et, selon le calendrier prévu, onze jours ont été réservés pour l’entendre, soit du 22 mai au 2 juin. Il sera présidé par le juge Prithiviraj Fekna.
Outre John McAreavy, ont fait le déplacement les personnes suivantes : son père, sa soeur, le frère de la victime. La belle-soeur de la victime, Claire McAreavy, est une avouée qui exerce à Londres. La délégation sera prise en charge lors de son séjour, par l’Évêché de Port-Louis, nous assure Me Dick Ng Sui Wa, avocat qui représentera les intérêts des proches de Michaëla Harte au procès.
Avinash Treebhoowoon, l’accusé N°1, qui était un valet de chambre, et Sandip Moneea, le N°2, répondent, selon les termes de l’acte d’accusation rédigé par le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, de la charge suivante : « On or about the 10th day of January in the year two thousand and eleven, at Legends Hotel, Grand Gaube, in the District of Rivière du Rempart, 1. Avinash Treebhoowoon, then aged 29, Room Attendant at Legends Hotel, residing at Dhalia Road, Plaine des Roches, and 2. Sandip Moneea, then aged 41, Floor Supervisor at Legends Hotel, residing at School Lane, Petit Raffray, did criminally, willfully and with premeditation kill Michaëla Mary Harte, an Irish national also known as Michaëla Mary McAreavey. Against peace of the State against the form of the Act in such case and provided, to wit : Sections 216, 217 and 222 (1) (a) of the Criminal Code. »
L’accusation sera soutenue par un trio d’avocats du Bureau du DPP, soit Mes Rashid Abdool Ahmine (Ag Senior Assistant DPP), Mehdi Kumar Shakeel Choony (Principal State Counsel) et Jagganaden Muneesamy (State Counsel). Treebhoowoon sera défendu par Mes Sanjeev Teeluckdharry et Ravi Rutnah, alors que Moneea a retenu les services de Me Rama Valayden, qui sera assisté de Mes N. Dulloo, Rouben Mooroongapillay et Arassen Kallee.
L’accusation a assigné 30 témoins : Dewanarayan Ramdawa et Bhiman Kumar Heerah, deux Assistant District Clerks du tribunal de Mapou qui seront appelés à présenter le File in Case de l’enquête préliminaire et les pièces à conviction produites en Cour ; les deux assistants surintendants de police Ahmad Reshad Delawarally et Goinda Murdaymootoo, qui ont formellement accusé Treebhoowoon et Moneea ; six officiers de la Major Crimes Investigation Team (le chef inspecteur Luciano Gérard, l’inspecteur Ranjitsing Jokhoo, le sergent Mohamad Rashid Bhugaloo et les constables Husnoo, Hurgobin et Jeewooth) ; trois policiers affectés au poste de Grand-Gaube (l’inspecteur Nucchedy, le sergent Ramasawmy et le constable Mooruth) et deux officiers du Scene Of Crime Office (les sergents Dhonye et Ragavan).
Les 18e et 19e témoins sont le constable Gowsee de la police de Grand-Baie et le chef inspecteur Soobhug, élément posté au quartier général de la National State Security. Le témoin N° 20 est Susan Woodroffe, Forensic Scientist du Cellmark Forensic Services, un laboratoire basé à Oxfordshire au Royaume-Uni. Son nom est suivi de celui de Akiza Mooradun, Forensic Scientist du Forensic Science Laboratory (FSL) de Réduit.
Les autres témoins qui seront convoqués sont le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer – qui a procédé à l’autopsie – le Dr Vamachandra Sunassee, John James McAreavey, Brice Lunot (directeur de l’hôtel Legends), Mohammad Mehtaz Imrit (responsable de la sécurité de l’établissement), Marc L’Olive (Restaurant Supervisor), Rajiv Bhujun (porteur), Ravindradeo Seetohul (Room Service Attendant) et Raj Theekoy (Room Attendant).
La défense compte convoquer également quelques témoins. Interrogé ce matin, Me Valayden nous a indiqué que les noms seront communiqués lors du procès. Il s’attend à ce que le procès se déroule en toute équité, remerciant le juge et le bureau du DPP pour avoir tout mis en place pour faciliter la tâche des deux parties.