La juge Saheeda Peeroo, siègeant en Cour d’assises, a prononcé ce matin la sentence dans le procès de l’homicide de Marie Géraldine Ermio (née Chellen). La charge initiale de meurtre logée contre Andy Keith Lefranc a été requalifiée en « manslaughter ». Plaidant coupable, il a écopé de 30 ans de prison, desquels seront déduits 15 mois de détention préventive.
Andy Keith Lefranc, maçon et habitant Tranquebar à Port-Louis, est accusé d’avoir tué Marie Géraldine Ermio (38 ans). Son homme de loi Me Shaukutally Oozeer a lors de la dernière séance informé le Senior State Counsel Me Pravin Harrah l’intention de son client de plaider coupable si la charge de meurtre pesant contre leprévenu est requalifiée en manslaughter. La Puisne Judge Saheeda Peeroo a annoncé la sentence de 30 ans de servitude pénale, dont 15 mois de « remand » en seront déduits.
Les faits remontent au 16 décembre 2008 sur le lieu de travail de la victime Avenue Sivananda à Curepipe. Andy Keith Lefranc, âgé de 27 ans au moment des faits, a mortellement agressé Marie Géraldine Ermio, une caissière de la maison de jeu Space Games, dans le but de s’emparer des recettes du jour. L’accusé aurait planifié le vol, sachant que le vigile n’était pas là. Il aurait attendu que tous les clients vident les lieux pour agresser au couteau la caissière.
L’ancien Chief Medical Police Officer, le Dr Satish Boolell, a attribué la cause du décès de Marie Géraldine Ermio à des « stab wounds to the heart and the neck ». La victime n’a pas survécu aux coups de couteau qui lui ont perforé le coeur. Elle portait aussi une blessure au cou. Celles sur les mains indiquent que Marie Géraldine Ermio a essayé de se défendre.
Andy Keith Lefranc a décidé de tuer la caissière pour ne pas avoir affaire à la police. Le mobile du vol : s’emparer des recettes pour passer la Noël et le Nouvel an avec sa famille. Il a ainsi volé Rs 4 075 de la caisse de Space Games et un téléphone portable. L’accusé aurait dissimulé l’arme du crime dans un drain aux abords de l’hôpital Jeetoo avant d’y aller soigner sa blessure à la main. C’est cette même blessure qui aurait éveillé les soupçons des enquêteurs de la MCIT.
La juge Saheeda Peeroo a indiqué que le prévenu a tué une personne innocente pour une « insignificant sum ». Elle a pris en compte que le prévenu a plaidé coupable et a regretté son acte. Andy Keith Lefranc a déclaré qu’il était dans une situation financière difficile à cette époque et ne trouvait pas de travail pour subvenir aux besoins de sa famille. Il aurait demandé de l’argent à sa soeur car il ne pouvait rentrer chez lui, mais en vain.
Andy Keith Lefranc a déclaré que « parey kouma mo dimann bondie pardon toulezour mo dimann la cour aksepte mo exkiz ».