Poursuivi pour le meurtre de Rajesh Nathooram, Sewduth Ghoorbin a comparu hier aux Assises. Le juge Fekna devra décider si l’octogénaire est apte à faire face à un procès. Le Dr Abdullah Gopee, Senior Psychiatrist, est d’avis, lui, que l’accusé n’est que seulement dur d’oreille. La prochaine séance est prévue au mardi 11 septembre.
Le Directeur des Poursuites publiques (DPP) intente un procès à Sewduth Ghoorbin pour manslaugter sous les articles 215 et 223 du Code pénal. Cet homme de 89 ans, qui peine à se déplacer seul, s’est présenté hier devant le juge Prithviraj Fekna de la cour d’assises. Son avocat, le Senior Counsel Me Gavin Glover, avait fait une motion pour l’arrêt des procédures contre son client lors d’une précédente audience en juin. L’homme de loi pense que son client n’est pas « fit for trial ».
Me Gavin Glover (SC) a soutenu hier ne pas pouvoir prendre d’instructions de son client alors qu’il objectait à l’appel du Senior Psychiatrist Dr Parmessur à la barre des témoins. L’avocat a demandé des éclaircissements sur un terme du rapport médical du prévenu avant que le médecin de l’hôpital Brown Sequard ne vienne témoigner. Ces précisions ont été sitôt fournies par la poursuite représentée par Mes Sulakshna Beekarry-Sunassee (Principal State Counsel) et Shakeel Bhoyroo (State Counsel).
Le Dr Abdullah Gopee a été ensuite appelé par la poursuite en vue de soumettre son rapport. Interrogé, le psychiatre a soutenu que Sewduth Ghoorbin est « well oriented in time and space » et peut donc faire face à un procès. Il a examiné l’octogénaire à deux reprises et il est parvenu à la même conclusion : « Sewduth Ghoorbin is fit for trial. » Ce Senior Psychiatrist était sur un panel de médecins qui a examiné le patient et qui a aussi déduit que ce dernier est un peu sourd d’oreille.
Le Dr Satish Boolell avait plus tôt dans la matinée (NdlR : comme annoncé dans notre édition d’hier) déclaré que Ghoorbin n’était pas apte à faire face à un procès. L’ancien Chief Police Medical Officer, comptant une trentaine d’années d’expérience, a soutenu que son travail n’est pas « to detect lies » mais de donner son humble avis médical sur l’état de santé de l’accusé.
À la prochaine séance, fixée au mardi 11 septembre, le ministère public appellera son dernier témoin, un neurologue de l’État. Après les submissions des avocats, le ruling du juge Prithviraj Fekna décidera si cet homme de 89 ans pourra faire face à un procès.
Pour rappel, Rajesh Nathooram a été tué le 13 octobre 2010 devant le marché de L’Escalier. Sewduth Ghoorbin aurait planté sa canne-épée dans le coeur de la victime à la suite d’une dispute concernant une histoire d’ordures. L’enquête policière a été menée par la Criminal Investigation Division (CID) de Plaine-Magnien. Me Ashley Ramdass assiste le Senior Counsel pour le compte de la défense.