Jean Claude Nestor, accusé de trafic d’héroïne d’une valeur de Rs 27 millions, saisie sur le bateau Glory 1 en provenance de Madagascar, a comparu aux assises ce matin pour prendre connaissance du jugement. Cependant, le juge Benjamin-Marie Joseph a fixé le jugement au 4 février.
Jean Claude Nestor est accusé d’avoir importé 3,7 kilos d’héroïne de Madagascar. Il lui a été reproché d’avoir eu en sa possession de la drogue d’une valeur de Rs 27 millions après une fouille dans le store du bateau Glory 1 par les autorités. L’accusé avait déclaré que le commanditaire présumé, Jean Alain Rose, lui avait demandé de garder la marchandise illicite avec lui en échange de soutiens financiers et qu’il aurait agi en tant que simple passeur. L’accusé, employé comme watchman à l’époque sur Glory 1 aurait, en mars 2012, alors que le bateau avait fait escale à Tamatave, Madagascar, reçu un appel d’Alain Rose, un ancien membre d’équipage, lui demandant de se rendre à une église catholique à Tamatave pour récupérer un colis. L’accusé n’avait pas posé de questions et s’était rendu à l’endroit indiqué trois fois pour prendre différents colis d’héroïne dans un sac en plastique. Jean Claude Nestor devait placer les différents colis dans un sac en raphia qu’il a conservé dans le store du bateau. Lorsqu’il a été interpellé par la police, le présumé trafiquant devait répondre qu’il n’a jamais tenté d’ouvrir les sacs et qu’il ne savait pas ce qu’ils contenaient. Lorsque les enquêteurs lui ont demandé s’il avait des complices, Jean claude Nestor devait répondre par la négative et déclaré que Jean Alain Rose lui aurait promis de payer le billet d’avion de sa femme qui se trouvait à Madagascar si la transaction se passait bien. L’accusé avait déclaré dans une de ses dépositions : « Mo pas enn trafikan ladrog mwa, mo pa fim gandia, monn les mwa tante enn fwa parski ti promet mwa kitsoz, mo demann pardon pou seki monn fer ».
À noter que l’accusé a plaidé non-coupable lors du procès. Jean Alain Rose, dénoncé par Jean Claude Nestor comme étant le présumé commanditaire de cette transaction, a quant à lui été blanchi aux Assises lundi devant le juge Benjamin Marie Joseph. Il a retrouvé la liberté.
Jean Claude Nestor est représenté par Me Mahen Saulick et la poursuite, par Me Shakeel Bhoyroo.