La sentence est tombée hier dans le procès d’Aurore Gros-Coissy et Giantee Ramchurn pour trafic de Subutex. Toutes deux ont été condamnées à 20 ans de prison et devront de plus payer une amende de respectivement Rs 50 000 et Rs 100 000. La défense compte faire appel.
Devant un tribunal comble, où des proches et amis des deux femmes sont venus les soutenir, le juge Bobby Madhub a infligé à la passeuse française Aurore Gros-Coissy et à Giantee Ramchurn, 20 ans de prison chacune. Elles devront de plus s’acquitter d’une amende de Rs 50 000 et de Rs 100 000 respectivement. Cependant, leur temps de détention sera déduit de leur peine. Giantee Ramchurn a passé près d’un an en détention alors qu’Aurore Gros-Coissy en a passé près de trois.
Les hommes de loi d’Aurore Gros-Coissy et de Giantee Ramchurn, Me Gavin Glover et Me Aswin Kandai, avaient plaidé pour une peine de prison n’excédant pas 14 ans et une amende n’excédant pas Rs 100 000, la sentence minimum spécifiée par la loi. La poursuite, quant à elle, avait souligné que la peine de prison dans de tels cas allait jusqu’à 20 ans.
Aurore Gros-Coissy et Giantee Ramchurn avaient été reconnues coupables de trafic de Subutex devant la Cour d’assises en novembre 2014. Le juge Bobby Madhub avait conclu qu’Aurore Gros-Coissy savait que la drogue se trouvait dans ses bagages et n’était pas ignorante des procédures à l’aéroport pour avoir voyagé à maintes reprises hors de la France. « Accused N° 1 (NDLR : Aurore Gros-Coissy) is no doubt a person with character, education and sufficient experience in life, and certainly not naive nor struck me as someone that will blindly follow another person, be it an ex-boyfriend », dit le jugement. Le juge avait conclu que la quantité de drogue sécurisée, soit 1 673 tablettes de Subutex, dont la valeur marchande est évaluée à plus d’un million de roupies, et la façon dont la drogue a été dissimulée, « prouve que l’accusée est une trafiquante ».
Concernant Giantee Ramchurn, le juge avait indiqué que le fait qu’elle ait admis qu’une personne devait venir prendre la drogue prouvait qu’elle était une trafiquante. « There was a commencement of execution as far as the offence of possession is concerned », dit l’énoncé du jugement. Giantee Ramchurn, qui devait héberger Aurore Gros-Coissy lors de son séjour à Maurice, avait été interpellée par la police lors d’un exercice de controlled delivery.
Pour rappel, Aurore Gros-Coissy a été arrêtée à l’aéroport SSR le 19 août 2011 en possession de 1 673 cachets de Subutex. La jeune Française avait soutenu qu’elle n’était pas au courant de la présence de Subutex dans ses bagages. Elle aurait été « piégée » par un ami de la famille, Tinsley Cornell, qui aurait dissimulé les cachets dans deux paquets de biscuits destinés à sa mère, chez laquelle elle devait séjourner à Maurice.