Un ouf de soulagement pour Harris et Shivaji Nobin hier après-midi. Ils comparaissaient en cour d’assises devant la juge Saheeda Peeroo dans le procès qui leur est intenté pour l’homicide de Philippe Duval en janvier 2007. Le jury a déterminé à une majorité de sept contre deux que les deux prévenus sont innocents et que l’incident était de la légitime défense.
Harris (accusé N°1) et Shivaji Nobin (accusé N°2) se sont présentés hier après-midi en cour d’assises devant la juge Saheeda Peeroo. Le directeur des poursuites publiques (DPP) leur intente un procès pour le manslaughter de Philippe Duval en vertu de l’article 215 du Code criminel. Après un summing-up de plus de deux heures dans lequel la Puisne Judge a fait ressortir les points majeurs survenus durant le procès, les neuf membres du jury se sont retirés pour délibérer.
Quelque deux heures plus tard le verdict est tombé : Harris et Shivali Nobin sont jugés non coupables à une majorité de sept contre deux.
Les « sole judges of facts » ont relevé que l’accusé N°1 avait agi en état de légitime défense contre la victime Philippe Duval, et ce même s’il a avoué avoir asséné un coup de couteau à l’abdomen de la victime. Concernant l’accusé N°2, le jury a préféré la version de la défense.
Durant les plaidoiries, Me Gavin Glover (SC) a indiqué que le témoin de la poursuite, Clément Delaître, avait précisé que les accusés n’étaient pas armés quand ils sont arrivés sur les lieux pour parler à Philippe Duval. Il a fait ressortir qu’il est un témoin objectif alors que l’autre témoin Jimmy Nuckcheddy était un ami de la victime. Selon l’homme de loi, le témoin neutre est plus plausible que celui ayant un lien d’amitié avec la victime. Me Glover a déclaré alors que dans cette affaire qui comportait pleine d’incohérences, le bénéfice du doute doit toujours revenir à la défense dans les affaires au criminel. « The case of the prosecution is a meli-melo of evidence which has been patched up », a soutenu l’homme de loi.
Harris Nobin a affirmé sous serment qu’il a agi de façon à protéger son frère, soutenant que ce n’était qu’un accident. « Mo ti abriti… Mo ti pe protez mo frer », a-t-il dit. Il a fait comprendre que Philippe Duval a tenté de les agresser au couteau et qu’il le lui a subtilisé. « Pendan ki ti pe lite kouto-la inn pass kot so li cou… Linn comens eksite », a soutenu l’accusé N°1.
La poursuite a de son côté essayé de prouver que les deux frères étaient en position de force face à un Philippe Duval désarmé. Les représentants du bureau du directeur des poursuites publiques ont expliqué que Harris Nobin, ayant pris possession du couteau, aurait pu s’enfuir, évitant ainsi l’altercation qui a causé la mort de Philippe Duval.
Mes Pravin Harrah, Senior State Counsel et Anusha Devi Rawoah, State Counsel, ont représenté la poursuite dans cette affaire, alors que la défense était assurée par Me Gavin Glover (SC) assisté par Me Rishi Bhoyroo.