Agressée sexuellement le 24 décembre 2007 par cinq habitants de Bois-Marchand, une jeune Port-louisienne ne sera pas appelée comme témoin à charge devant la Cour d’assises, les cinq hommes ayant tous plaidé coupable. La première audition des témoins dans le procès qui leur est intenté s’est tenue hier devant la juge Saheeda Peeroo. D’autres témoins seront appelés aujourd’hui.
Deux maçons, Jean-Claude Nampoongah (33 ans) et Lee Marvin Raymond (23 ans), un mécanicien, Vijay Naran alias Raju (22 ans), un aide chauffeur de camion, Jonathan Vaillant (24 ans) et son frère Steeve Vaillant (21 ans) ont été traduits hier devant la juge Saheeda Peeroo. Le directeur des poursuites publiques (DPP) leur intente un procès pour viol sous les articles 249 (1) (1B) (1C) du Code criminel.
Le représentant du bureau du DPP, Me Soonildutt Thannoo, a ajouté quatre témoins à la liste de la poursuite. La défense n’y a pas objecté mais a néanmoins demandé au Parquet de leur communiquer les dépositions de ces témoins. Les accusés ayant plaidé coupable, l’avocat de la poursuite a également enlevé plusieurs témoins de sa liste. Il a appelé les premiers témoins à la barre, notamment l’inspecteur Shanraj Sookun de la CID de Trou-aux-Biches qui a lu les dépositions des quatre premiers accusés. Les trois premiers accusés, eux, ont donné des versions différentes lors de leurs premières dépositions mais sont vite passés aux aveux. Certains devaient avancer qu’ils étaient chez eux au moment des faits, en compagnie de leurs compagnes respectives.
La défense a brièvement contre-interrogé le témoin à charge. Les avocats lui ont demandé si les accusés avaient coopéré avec les enquêteurs durant l’enquête policière. L’inspecteur Sookun a répondu par l’affirmative. Me Yannick Fok, représentant Jean-Claude Nampoongah, a également demandé au témoin de confirmer si son client s’est bien rendu à la police. Celui-ci a reconnu que l’accusé N°1 s’est constitué prisonnier volontairement. Me Anjali Jhowry-Lallah, avocate des frères Vaillant, a quant à elle fait comprendre que Steeve Vaillant a coopéré avec la police dès le début. « Yes », devait confirmer le policier.
Rappelons que les faits remontent au 24 décembre 2007 aux petites heures du matin. Les cinq prévenus, en compagnie de Nicholas Ramchurn et Jean-Marc Éveillé, se sont rencontrés le 23 décembre 2007 à proximité du fly-over bridge à Bois-Marchand. Ils se sont mis d’accord pour aller voler des passants sur la plage de Pointe-aux-Piments. Les sept habitants de Bois-Marchand ont bu quelques bières avant de chercher des victimes potentielles. Le lieu étant désert, ils ont décidé de marcher.
Une voiture était garée près de la plage avec un couple à son bord. Ils étaient sur la banquette arrière quand Nampoongah aurait demandé des cigarettes et du feu à l’homme. L’accusé N°1 a alors utilisé un couteau pour intimider le couple et le dépouiller. Les habitants de Bois-Marchand sont alors entrés dans la voiture et se sont dirigés vers Balaclava où l’homme a été roué de coups. Les bandits ont effectué un premier retrait de Rs 1 500 avec la carte bancaire du propriétaire de la voiture. Ils ont ensuite attendu que les douze coups de minuit sonnent pour faire un autre retrait de Rs 10 000 à Terre-Rouge. Nicholas Ramchurn et Jean-Marc Éveillé s’étaient entre-temps éclipsés.
Selon l’acte d’accusation, Jean-Claude Nampoongah est celui qui a forcé la jeune femme à avoir des rapports sexuels avec lui et ses complices. La victime présumée refusait d’obtempérer mais ne pouvait rien faire sous la menace du couteau de Nampoongah. Les cinq prévenus ont ensuite violé la jeune femme de 26 ans à tour de rôle. Ces habitants de Bois-Marchand ont aussi volé les enceintes, le lecteur DVD et l’écran LCD de la voiture avant de s’enfuir.
Les autres avocats de la défense sont Mes Rama Valayden et Samoorgum Tirvassen, qui assurent la défense de Lee Marvin Raymond. Me Manish Gobin représente Vijay Naran.