« Nu en guer kontre enn system ki pa reconet nu zefort ». L’Association des auteurs-compositeurs mauriciens a organisé une première réunion cet après-midi, à Ebéne. Zanzak Arjoon et Bruno Raya, porte-parole, et ceux présents se disent excédés par la classe politique.

Après la mise en demeure servie au ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun, et à la Mauritius Society of Authors (MASA), un plan d’action sera mis sur pied afin de faire avancer la cause des artistes.

Face à l’inaction des autorités concernant les revendications des artistes, l’AACM envisage de “labourer le terrain” pour mobiliser tous les opérateurs touchés par l’industrie musicale. « Pour quelle raison nous marginalise-t-on?” demandent les artistes présents, pour qui les autorités font la sourde oreille à leurs suggestions.

Un rassemblement des artistes sera organisé dans un premier temps à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit le 27 octobre.

« Dan sa prosenn elektion general-la, nu envi ena nou par gato, nu artist nu pa reconet kouma enn travayer”, a lancé Bruno Raya.

Cette rencontre a aussi été l’occasion d’ouvrir le débat sur la notion du marché du secteur musical. « Selon les chiffres fournis par la MASA, un artiste reçoit 68 sous pour chacun de ses morceaux diffusés sur les ondes des radios, et cela dure depuis des années« , a déploré Zanzak Arjoon.

Les opérateurs présents, soit des DJ, des danseurs, des agents de sécurité, des directeurs de boîte de nuit, entre autres, se disent tous touchés par l’inaction des autorités. « On ne peut plus continuer dans cette voie. Il faut absolument revoir cela », a lancé un des opérateurs présents.

« Nous réclamons de revoir le tarif de notre dû à la hausse et d’ouvrir la grille des programmes sur les ondes afin que chaque artiste puisse être entendu », a soutenu Louis Borghini Doguena, connu comme Dr Boyzini.

« Pena ekitabilite dan sa indistri-la, nu kontribye dan bocou lotel, kav konte lor le-doi komie artist so situation social inn ameliorer. Monn fatigue mem mai mo bizin fer li parski mo ena fami et mo la kuizinn bizin roule », a expliqué de son côté Ras Natty Baby.

« Pou disk de lane, se Emtel, Orange ek Chili ki ramass tou, nou enn sou nou pa gagne. Zot fer krwar ki zot pa bizin nou, nu pou montre zot ki zot bizin nou » a conclu un des membres.