L’année 2011 aura été l’une des plus sombres pour le handball mauricienne et c’est la raison pour laquelle l’Association mauricienne de Handball (AMH) perd un point par rapport à 2010. Le tumulte a débuté en mars de cette année quand trois membres du comité directeur, à savoir Alain Aliphon, Gervais Dorasamy et Pierre Martinet ont soumis leurs démissions, évoquant comme raison qu’ils n’approuvaient pas la façon de gérer du président Daniel Gérard et que des cas d’irrégularités financières avaient été notés. Elvis Bonne, prédécesseur de Daniel Gérard et représentant du handball au Comité Olympique Mauricien (COM), se disait lui solidaire des trois démissionnaires mais demeura membre du comité. Commença alors une longue traversée du désert avec la mise en place d’un caretaker committee pour gérer les affaires courantes de l’AMH et préparer une nouvelle assemblée générale élective.
Celle-ci eut lieu à la fin du mois d’août dernier et Daniel Gérard retrouva la présidence alors que tous ses opposants ne furent pas élus au sein du comité. De plus, Gérard fut lavé de tout blâme. Autour de lui, on retrouve désormais de nouvelles têtes au sein du comité directeur.
L’autre point négatif pour le hand cette année est qu’aucune équipe mauricienne n’a pris part à la Coupe des clubs de l’océan Indien (CCOI) qui a lieu à Mayotte il y a quelques semaines. Mais heureusement que sur le plan local, les licenciés ont pu retrouver le goût de la compétition avec la Go Sport Cup dont les finales se sont déroulées début décembre. Ce qui a permis au hand local de reprendre du poil de la bête c’est que l’AMH a trouvé un sponsor en Go Sport. Le directeur de cette compagnie spécialisée dans la commercialisation d’équipements sportifs, Dominique Filleul s’implique personnellement dans le développement de la discipline. Ancien joueur professionnel, le Français apporte non seulement un soutien financier jusqu’en 2015, année des prochains Jeux des îles de l’océan Indien, mais aussi technique. De quoi assurer des jours meilleurs au handball mauricien on l’espère, d’autant que le président Daniel Gérard a promis beaucoup d’actions visant les jeunes pour 2012.