Les catholiques ont célèbré hier l’Assomption, qui marque l’élévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort, une fête importante dans le calendrier liturgique du diocèse de Port-Louis. Dans toutes les paroisses de l’île, des messes ont été dites en l’honneur de la Vierge Marie, mère de Jésus le Christ. Le père Jean-Max Coowar, curé de la paroisse de Sacré Coeur, à Rivière-des-Anguilles, qui a célébré une messe à 9 h, a dit dans son homélie que la Vierge Marie est l’espérance des chrétiens dans les difficultés et les épreuves de la vie. La Vierge défend le croyant contre toutes les peurs et toutes les inquiétudes, a dit le prêtre. Dieu a choisi cette jeune fille juive pour être la mère de Jésus et Marie, qui avait foi en le Seigneur, a accepté cette mission avec joie. Enceinte du Fils de Dieu, ne s’enferme pas dans son bonheur, au contraire, elle se met directement en route. Le célébrant a donc invité les fidèles à en faire de même, c’est-à-dire d’aller de visitation en visitation, toujours aller vers l’autre et oser témoigner de ce qui habite le plus profond de soi. Comme la Vierge, le père Jean-Max Coowar a dit de ne pas se laisser découragé devant l’ampleur de la tâche et d’oser avec les dons reçus, de témoigner partout de cette foi qui nous habite. Il ne faut pas chercher à convertir celles et ceux que l’on fréquente, car c’est l’Esprit Saint qui s’en occupera, mais tout simplement de devenir comme marie des êtres humains capables de toucher les coeurs des autres par les attitudes, les paroles, les gestes. Il a terminé son homélie en demandant à l’assistance d’être des prophètes de la parole de Dieu.