Le National Pensions Fund (NPF) a affiché son intérêt pour le rachat des parts détenues par National Investment Trust Ltd (NIT) dans la State Insurance Company of Mauritius Ltd (SICOM).
Dans une communication adressée aux actionnaires de NIT et au public investisseur, le conseil d’administration de la compagnie d’investissement indique que le NPF a proposé un montant de Rs 450 millions pour le rachat des 12% que détient NIT dans la SICOM. Le conseil d’administration de NIT va même plus loin en annonçant qu’il considère que « the terms of the proposed transaction are fair and reasonable and in the best interests of the Company ». Il recommande aux actionnaires d’approuver la transaction.
La direction de NIT va adresser une circulaire aux actionnaires pour expliquer la transaction et convoquera par la suite une assemblée spéciale pour que les actionnaires puissent se prononcer. Tout en conseillant à ces derniers ainsi qu’au public en général de se fier uniquement aux communications émises par son conseil d’administration, NIT appelle à la prudence au niveau des transactions boursières concernant les titres de la société sur le marché officiel.  
L’annonce officielle de la SICOM portant sur une éventuelle introduction en Bourse suscite beaucoup d’intérêts de la part des investisseurs, individuels et institutionnels. Certains se positionnent en vue d’une entrée dans le capital de la société d’assurance. La liste des actionnaires de la SICOM comprend, entre autres, la Development Bank of Mauritius Ltd, la State Bank of Mauritius Ltd, le Sugar Insurance Fund Board, le Port-Louis Fund et NIT.