Une éclipse partielle du soleil sera visible à Maurice le dimanche 3 novembre au coucher du soleil. Elle sera de courte durée, soit d’environ 18 minutes. Par contre, le phénomène ne sera pas visible à Rodrigues
L’éclipse du 3 novembre sera l’occasion pour les passionnés d’astronomie de savourer le rare spectacle qu’offre une éclipse partielle du soleil au coucher du soleil sur l’horizon ouest. « Les régions idéales pour avoir une meilleure visibilité vont de la côte nord de Mont-Choisy jusqu’au village du Morne », explique Bhaser Desai, trésorier de la Société astronomique de Maurice.
Les Mauriciens seront donc en mesure d’admirer ce phénomène causé par le passage de la lune devant le soleil à condition que le ciel soit clair et dégagé et d’être équipés de matériels adaptés, prévient la Société astronomique de Maurice. Le soleil étant un objet lumineux, la Société conseille de ne pas observer le phénomène directement à l’oeil nu, ni avec les jumelles ou télescope car des dommages oculaires permanents peuvent en résulter. Dans les cas où des télescopes ou des jumelles sont utilisés, il est vivement conseillé de les équiper de filtres solaires spéciaux. L’on peut aussi regarder le phénomène avec les verres de soudeur de type N° 14 vendues dans les quincailleries.
Une éclipse solaire se produit, lorsque la lune se place devant le soleil, occultant totalement ou partiellement l’image du soleil depuis la Terre. Tandis que les populations du Centre et du Nord de l’Afrique auront l’occasion d’assister à une éclipse totale du soleil, à Maurice, elle sera visible partiellement. L’éclipse partielle du soleil pourra être admirée à partir de 18 h 01 à 18 h 21, heure du coucher du soleil. Dès 18 h 01, il faudra regarder en direction de l’Ouest et selon les calculs de la société astronomique de Maurice, c’est à 18 h 20 que la portion du disque solaire sous éclipse touchera l’horizon. C’est environ 10 % du disque solaire qui sera « croqué » par la lune.
À noter que la prochaine éclipse solaire partielle visible à Maurice est prévue le 1er septembre 2016.