Le Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC) organise la première session d’observation du ciel de cette année ce vendredi 27 février à l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC), à Phoenix, à partir de 19h15, et dont le succès dépendra de la météo. Auparavant, à 18 h, aura lieu le vernissage de l’exposition “Space exploration for a better tomorrow”. La ministre de l’Éducation et des Ressources humaines, de l’Éducation tertiaire et de la Recherche scientifique Leela Devi Dookhun et le haut-commissaire indien à Maurice Anup Kumar Mudgal ont été conviés à ce double événement.
L’observation du ciel fait partie des activités du RGSC, sis à Bell-Village, dont le but est d’intéresser le public à la science, la technologie et l’astronomie. « Sky observation aims at providing the public at large an opportunity to be introduced to stargazing as a leisure activity and be initiated to the wonderful world of astronomy. » Pour atteindre cet objectif, le centre organise des sessions de lecture de cartes du ciel la nuit, des présentations et une observation des planètes, étoiles et constellations visibles à des moments spécifiques. Ce vendredi, ceux qui se rendront à Phoenix auront ainsi l’occasion d’admirer la lune et ses cratères, Jupiter et certaines constellations, et ce après quelques explications lors d’une séance en salle. La première partie de l’activité consiste à aider les intéressés à reconnaître et localiser les constellations et autres éléments du ciel à l’oeil nu, et de connaître les heures et la durée de leur apparition grâce à une carte du ciel de l’hémisphère sud à cette période de l’année. Cette présentation fournira aussi des informations sur le changement de position des constellations et sur la naissance des étoiles, des galaxies et de l’univers lui-même.
À 18 h, avant la séance d’observation – qui devrait débuter vers 19h15 – aura lieu le vernissage d’une exposition sur le thème “Space exploration for a better tomorrow”. Pendant tout un mois, les visiteurs pourront, à travers une trentaine de peintures et dessins, avoir un aperçu des travaux produits par des collégiens mauriciens sur le thème de l’innovation dans les secteurs de la science et des technologies. Lors d’un concours organisé l’année dernière, le RGSC avait reçu 67 entrées provenant de 221 élèves, une première sélection ayant permis d’en garder 45 pour la finale. C’est le collège d’État Régis Chaperon, de Belle-Rose, qui avait décroché le premier prix. Le deuxième prix avait été alloué à la Pailles State Secondary School et le troisième au collège Hindu Girls. Cinq autres prix avaient été attribués aux collèges suivants : le Lorette de Quatre-Bornes, le Lycée Mauricien, la Sharma Jugdambi SSS, la Bickramsingh Ramlallah SSS et la Port-Louis SSS. Cette exposition, qui se veut itinérante, sera ensuite visible dans différents établissements scolaires, pendant un mois chacun, à partir d’avril. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des activités de vulgarisation de la science auprès du public mauricien.