Le Mauritius Institute of Education en collaboration avec le British Council a donné le coup d’envoi ce matin pour la tenue d’une série d’ateliers de travail sur la discipline dans les écoles. Animés par Pamela Wright, Executive Headteacher de la Wade Deacon High School du Royaume-Uni, ces « workshops » sont axés sur l’importance de développer des compétences appropriées en leadership afin de gérer la discipline dans les établissements scolaires. Dans la salle de conférence du MES à Réduit ce matin, Mme Wright a animé une première causerie sur « Discipline in Schools, a Practical Approach ».
Les School Leadership Programmes lancés ce matin concernent plus d’une centaine de représentants du ministère de l’Éducation, de l’inspectorat des écoles, les directeurs des établissements primaires et secondaires ainsi que les acteurs principaux du secteur de l’éducation du pays. Certains d’entre eux préparent déjà leur BEd en Leadership and Management avec le Mauritius Institute of Education (MIE).
Cette initiative du British Council, qui travaille déjà en étroite collaboration avec les écoles mauriciennes pour la promotion de l’enseignement de la langue anglaise, vise cette fois à aider les établissements mauriciens – tant au niveau primaire que secondaire – à renforcer ses capacités en matière de gestion de la discipline. Jusqu’au 17 novembre, Pamela Wright animera une série d’ateliers dans ce contexte.
Connue comme la meilleure directrice d’écoles anglaises, Pamela Wright est l’Executive Head Teacher de Wade Deacon High School, un établissement d’excellence, selon l’inspectorat national des institutions scolaires britanniques (Ofsted). Elle est aussi la présidente du Regional Head Teachers Steering Group pour la région nord-ouest de l’Angleterre et est un membre du National Head Teachers Group. Elle est activement engagée sur le plan régional et national dans l’amélioration constante des établissements scolaires.
Les workshops seront axés sur les représentations des élèves, des enseignants, des parents, des responsables d’établissements ainsi que le personnel de soutien aux problèmes d’indiscipline en classe, dans une perspective d’en décrire les causes, les manifestations et les solutions viables possibles.
Au lancement du programme ce matin, la directrice du British Council Dawn Long a souligné la mission de l’organisme. « It aims at creating international opportunities and builds trust in education worldwide », a indiqué Mme Long. La directrice s’est également attardé sur leur projet de Connecting Classrooms qui a été lancé cette l’année. Le British Council a introduit Connecting Classrooms, un projet visant à améliorer la précision et les perceptions des jeunes en Afrique et au Royaume-Uni au sujet de chaque pays participant par le biais d’une panoplie de projets qui vise à élargir les opinions des jeunes sur les enjeux mondiaux par le partage d’informations et d’expériences entre les écoles et les pays participants.
School leadership est un aspect important du projet Connecting Classrooms. En somme, a précisé Pamela Wright dans son intervention, la discipline est l’ensemble des mesures adoptées pour assurer le succès de l’éducation. Elle vise à faire en sorte que les apprenants se dirigent eux-mêmes en leur faisant développer de bonnes habitudes. Mme Wright s’est ainsi attardée sur l’importance de promouvoir la discipline dans les écoles. « Il existe un rapport entre l’indiscipline et l’échec scolaire, entre l’apprentissage des élèves et le climat d’ordre de la classe. L’indiscipline a également des effets sur la socialisation des élèves », a souligné la consultante.
Présent au lancement de cet atelier de travail, le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree a exhorté les responsables d’établissements présents à prendre en considération l’importance de leurs fonctions et de leurs contributions dans la gestion d’une école. « You are the agents of change and transformation. Your role should change from that of the traditional administrator to that of a listener, a communicator and a connector between teacher and students », a conclu le ministre de l’Éducation.