Un atelier de travail sur l’introduction de l’enseignement des droits humains dans le cursus scolaire a réuni hier à Ébène plus de 200 recteurs et directeurs d’établissements secondaires. Paul McAdams, consultant en Human Rights Education au Commonwealth Secretariat, a animé cette rencontre qui a traité de la situation actuelle à Maurice et des tendances dans le monde dans ce secteur. « Teach to transform… Teaching of Human rights should go beyond the four walls of schools », a-t-il déclaré.
Organisé par le Bureau du Premier ministre et le ministère de l’éducation, l’atelier de travail d’hier vise à prôner une éducation fondée sur les droits humains à l’école afin que les droits humains de la communauté estudiantine soit respectés et protégés. « Il ne s’agit pas d’introduire les droits humains en tant que matière spécifique dans les collèges, mais de voir comment promouvoir le concept à travers les matières déjà enseignées », a déclaré Om Varma, Deputy Director du Mauritius Institute of Education (MIE).
« Au niveau du secondaire, nous nous assurons que nos programmes soient non discriminatoires et mettent l’accent sur le développement du respect de l’autre », a soutenu Om Varma. Le directeur du MIE a aussi souligné le rôle des écoles dans l’éducation des droits humains.
Le Chairman de la National Human Rights Commission Dhiraj Seetulsingh a pour sa part donné un bref aperçu des droits humains et expliqué la différence avec les droits civils. « Human rights includes freedom and dignity and are entrenched in our Constitution », dit-il.
M. Seetulsingh a également mis l’accent sur l’importance d’enseigner aux jeunes non seulement leurs droits mais aussi leurs responsabilités. « We should teach students to be right holder and also duty bearers. »
Paul McAdams est à Maurice depuis lundi. Il a rencontré des représentants d’établissements secondaires, des officiers du ministère et des départements de droits humains pour faire un constat de la situation à Maurice et des propositions. Le consultant en Human Rights Education au Commonwealth Secretariat a fait lors de l’atelier une présentation des diverses initiatives prises dans le monde pour introduire l’éducation des droits humains dans les écoles en vue d’aider les participants à réfléchir sur un projet approprié pour Maurice.
Paul McAdams a souligné l’importance de former les enseignants pour qu’ils puissent à leur tour éduquer les jeunes. « Teachers play a fundamental role in Human Rights Education (HRE) efforts. Given teachers’functions as the messengers, models and mediators of rights instruction, scholarship on HRE frequently takes up teacher education as a means of developing awareness about human rights, typically through teacher knowledge, pedagogical skills and behaviours that can be utilised in the classroom », dit-il.
De nouvelles pédagogies, a indiqué M. McAdams, sont aussi nécessaires car « human rights educators differ from conventional teachers when they are provided with additional content knowledge on human rights history, norms and standards, as well as participatory pedagogical techniques in line with the goals of creating classroom communities that respect human rights ». À la fin de l’atelier de travail, les participants ont été appelés à se pencher sur ces observations et partager leurs idées.