Les hauts cadres du ministère du Business, des Entreprises et des Coopératives ont participé aujourd’hui à un atelier de travail sur les normes de comptabilité au siège du National Institute for Cooperative Entrepreneurship à Terre-Rouge. Le ministre de tutelle, Soomilduth Bholah, a procédé à l’ouverture.
Environ 75 participants étaient présents et ont assisté à la présentation effectuée par plusieurs “personnes ressources” venant des secteurs relatifs aux finances et à la comptabilité, dont Daniel Chan Chong, directeur de FGY Management Services Ltd, Jaiwan Rowjee, Principal Auditor au National Audit Office, et Bharatee Gooroochurn, manager au Financial Reporting Council.
L’objectif de cet atelier est d’équiper des cadres du ministère du Business, des Entreprises et des Coopératives de techniques modernes en comptabilité, lesquelles sont nécessaires dans l’exercice de leurs fonctions, et ce en vue de relever les défis futurs dans le secteur financier. En effet, ces derniers sont appelés à épauler et conseiller les sociétés coopératives et oeuvrent pour protéger les intérêts des membres tout en assurant la réussite de ces sociétés.
Les normes de comptabilité représentent un volet important dans le fonctionnement des sociétés coopératives. Ces normes font autorité en matière d’information financière et constituent la source première des principes comptables généralement reconnus. Elles précisent de quelle façon les opérations et autres événements doivent être constatés, mesurés, présentés et communiqués dans les rapports financiers. Elles visent à fournir aux investisseurs, prêteurs, créanciers, donateurs et autres de l’information financière utile pour prendre des décisions sur la fourniture de ressources à l’entité.
À Maurice, la loi coopérative requiert aux sociétés coopératives de fournir des rapports financiers expliquant avec précision leur situation financière. Ces rapports visent à protéger les investisseurs, à condition toutefois que ces derniers soient mis au courant lors de l’assemblée générale. Selon les exigences générales, les coopératives doivent préparer des états financiers conformément aux principes de comptabilité reconnus. Des modifications aux normes comptables peuvent avoir un impact sur la façon dont les coopératives préparent leurs rapports financiers, sur ceux qui les préparent, ceux qui vérifient leurs comptes et ceux qui évaluent leurs actifs et passifs. D’où l’importance de se familiariser avec les normes comptables, et ce afin d’assurer une bonne gestion financière.