Porté sans doute par l’élan de son sacre au 10 km marche aux 8es Jeux des îles en août à Mahé, Jérôme Caprice s’est lancé en quête des minima du 50 km marche en vue des Jeux Olympiques de Londres 2012. Lors des championnats des Pays Bas le dimanche 2 octobre dernier à Tilburg, il a remporté cette épreuve en pulvérisant par plus de 11’00 son record national et personnel, le portant de 4h53’30 à 4h42’10.
C’était sa cinquième course de l’année. Il avait effectué sa rentrée de saison en février aux Pays Bas sur 10 km marche (46’07), puis s’était aligné tour à tour aux championnats d’Afrique de 20 km marche en avril à Maurice (Trianon), au 10 km marche à l’île de Man (46’42) en juin et enfin au 10 km marche des Jeux des îles à Mahé. Mais sa tentative sur 50 km survient deux ans après sa dernière sortie sur la distance effectuée à Tilburg toujours, quand il terminait en 4h57’4, soit à 4’00 de son record réalisé en 2008 au même endroit.
Le 50 km marche est et demeure une course épuisante, surtout lorsqu’elle se déroule, comme c’était le cas le 2 octobre dernier, en milieu de journée (11h), dans des conditions rendues difficiles par une chaleur ambiante de 29-30°C. Malgré tout, le Mauricien s’élança sur des bases de 4h20 alors que les minima B olympiques se situent à 4h09, souligne-t-il.
« Je me suis accroché pour terminer ma course. C’était ma quatrième victoire de l’année, une riche année pour moi. J’ai marché pratiquement seul et j’ai beaucoup souffert. Mais le meilleur est à venir car je ferai tout pour décrocher ma place pour Londres. J’espère pouvoir améliorer ce record l’année prochaine à l’approche des Jeux Olympiques », confie Jérôme Caprice.
Onze au départ, le Mauricien fit partie des cinq rescapés à avoir rallié l’arrivée. Il y a eu cinq abandons et une disqualification. Juge technique de marche de l’IAAF, le Néerlandais Hans van der Knaap a indiqué également à l’Association mauricienne d’athlétisme que cette épreuve s’est courue dans des conditions de chaleur accablante et que Jérôme Caprice aurait autrement pu faire mieux.
« Pour Caprice, c’est un pas de plus vers la qualification pour Londres. Il s’est retrouvé seul tout au long du parcours. Il a l’intention de battre par encore 20’00 au moins son record en février ou mars prochain. »
Hans van der Knaap précise aussi que le deuxième coureur à l’arrivée était le Néerlandais Ton van Andel. Mais celui-ci a toutefois terminé à plus de 1h12 derrière Caprice, soit très loin de sa meilleure marque personnelle (4h02). Mais Ton van Andel est néanmoins devenu le nouveau champion national de son pays. Ces championnats des Pays Bas ont vu la participation de concurrents venant de France, d’Allemagne et de Belgique.
Jérôme Caprice, 28 ans, vit à Dublin depuis fin 2006. Durant ces années, il a souvent broyé du noir. Mais il n’a jamais jeté les armes. C’est seulement à partir de cette année ou tout au moins depuis les derniers mois de 2010 que sa demande d’aide auprès de la High Level Sports Unit a été considérée. Il bénéficie d’une allocation mensuelle de Rs 2 000 (50 euros). C’était bien lui qui déclencha la moisson dorée de Maurice en athlétisme aux 8es Jeux des îles à Mahé.
« Je compte toujours sur le soutien de mon pays pour continuer d’avancer. Ici, la fédération irlandaise et mon club font tout ce qu’ils peuvent pour m’aider. Mais je pense que je pourrai être mieux soutenu par mon pays en vue des JO 2012 », estime-t-il.