Engagée dans la finale du lancer du disque féminin hier à Maputo, la Mauricienne Estelle Louis y a pris la 6e place avec une performance de 38,95 m. Même si elle n’a pu atteindre son objectif qui était de battre sa meilleure marque personnelle (42,98 m), elle avoue que cette compétition de haut niveau lui a néanmoins permis de se situer et s’entraîner davantage pour monter sur le podium à l’avenir.
« On n’est pas toujours en forme. Mais l’expérience vécue me sera très utile pour l’avenir. C’était ma première grande compétition internationale. Cela m’a permis de voir où j’en étais par rapport aux autres et surtout ce qu’il faut faire pour monter sur le podium », nous a confié Estelle Louis ce matin.
La victoire est revenue à une Ivoirienne, qui s’est démarquée du lot avec une performance située aux alentours des 56 m alors qu’une Sud-Africaine et une Togolaise ont complété le podium avec des essais situés autour de 52 et 46 m respectivement.
S’agissant des sprinters mauriciens qui étaient en lice hier au 1er tour du 200 m hommes, seul Fabrice Coiffic a pu franchir le cap pour accéder aux demi-finales. Il a terminé 4e de sa série et 5e de sa demi-finale. Éric Milazar a terminé 4e de sa série et ne s’est pas qualifié pour les demi-finales, tout comme Baptiste Brasse, 8e de sa série. Leurs performances n’étaient toujours pas disponibles ce matin.
Aujourd’hui, Annabelle Lascar sera la dernière athlète mauricienne en piste au 1 500 m dames.