Fabrice Rajah a définitivement décidé de ne pas intégrer le Centre international d’athlétisme de Maurice pour lequel il avait obtenu une bourse de la Conféjes puisé du Fond Francophone de Préparation Olympique (FFPO) en vue des JO 2016 au Brésil. Il préfère poursuivre sa carrière avec son coach Nanda Chinapyel et son club Faucon Flacq au stade Auguste-Vollaire à Flacq.
Recordman national cadets (14”40) et juniors (14”47) du 110 m haies, l’athlète flacquois et son coach avaient rencontré en début de semaine Michael Glover, Chief Executive Officer du Trust Fun for Excellence in Sports (TFES) pour discuter des démarches pour lui faire obtenir un emploi dans le domaine de la plomberie à Beau-Champ.
« Ce sera finalisé d’ici jeudi (aujourd’hui) », a-t-il précisé. Il devrait également avec l’apport du TFES suivre cette année une formation d’électricien. Mais rien n’a été décidé à ce niveau, a-t-il également ajouté.
Fabrice Rajah se dit néanmoins satisfait de son choix de décliner sa bourse de la FFPO. « C’est un soulagement car je m’y sentais très concerné. Mais ce qui est fait est fait. J’espère qu’il n’y aura pas de regret. Maintenant, il faut travailler dur pour réaliser des performances. C’est un peu le défi qu’on m’a lancé. Je dois le relever », avoue-t-il.
Il attend maintenant les compétitions et les épreuves du 110m haies — où il avait été médaillé de bronze l’an dernier aux Jeux des îles à Mahé — pour se mettre au diapason des attentes. Il a dit qu’il avertira officiellement d’ici peu l’Association mauricienne d’athlétisme de sa décision.