Plus de 100 jeunes ayant des handicaps visuels, mentaux, physiques et d’audition ont participé à une journée d’athlétisme dimanche dernier au stade Maryse-Justin À Réduit. Une manifestation organisée par la Junior Chamber International (JCI) de Curepipe et patronnée par la Deutsche Bank.
Ce rendez-vous des handisportifs mauriciens se tient pour la sixième fois sous l’égide de la JCI de Curepipe. La Deutsche Bank, elle, en est à sa quatrième année de sponsorship. Les handisportifs se sont alignés dans les épreuves de 100 m, 200 m, saut en longueur et lancer du poids. Les différents vainqueurs ont été récompensés par les organisateurs.
L’importance, selon le directeur de la JCI de Curepipe, Arvind Neergheen, c’est de donner l’occasion aux enfants autrement capables de s’exprimer à travers des activités culturelles ou physiques. Une initiative qui aidera à réduire l’écart entre les enfants dits “normaux” et ceux qui ne le sont pas en donnant à ces derniers des chances égales.
« Nous sommes d’avis que le sport peut aider à améliorer le développement, la force et la souplesse des enfants handicapés et, de même, leur donner la chance de montrer leurs talents. Nous tenons à remercier nos sponsors, en particulier la Deutsche Bank (Mauritius) Limited, qui nous apporte encore une fois son soutien », a-t-il déclaré lors de son discours de circonstance.
Quant à la Project Champion de la Deutsche Bank (Mauritius) Limited sur cet événement, Sabrina Hanoomanjee, elle soutient que les enfants handicapés sont souvent ignorés dans la société parce qu’ils n’agissent pas de la même façon que les autres enfants de leur âge.
« Cependant, nous croyons que ces personnes ont aussi un talent inné, comme chaque individu, et méritent d’être mis en avant, que ce soit à travers le sport ou un autre moyen. Ce fut un réel plaisir de voir ces enfants faire de leur mieux pour remporter ces compétitions et aussi de voir briller les gagnants », a-t-elle souligné.