La troisième manche de la Vital cross-country league, qui devait se tenir ce matin, sur les terrains de football du MGI (Mahatma Gandhi Institute), à Moka, a été annulée par l’Association mauricienne d’Athlétisme en raison du cyclone Giovanna. Cela fait que les organisateurs passeront directement à la quatrième manche qui se déroulera le 25 courant sur les terrains de football de FUEL. La dernière manche et le championnat national étant prévus pour le 3 mars au Gymkhana,  à Vacoas.
L’année dernière, c’était chaque week-end le duo Prisca Manikion-Paramasiven Samynaden qui volait la vedette. Cette année, le décor de la Vital cross-country league a connu un petit changement. Si Prisca Manikion est toujours présente et domine ce championnat chez les seniors, en revanche chez les hommes, c’est Nicholas Boissèque qui a pris les choses en main en l’absence de Paramasiven Samynaden. Du reste, Prisca Manikion et Nicholas Boissèque ont aligné chacun deux victoires de suite. Idem pour plusieurs autres athlètes à l’image de Cyril Rasoamanana (benjamin), Mélivan Dauphin (cadets), Laval Marjolin (vétéran), Béatrice Pierre Louis (minimes), Emilie Ng Foong Po (cadette) et Joëlle Cotte (vétéran).
Prisca Manikion a été, une fois de plus, dominatrice face à ses adversaires dans ce Vital cross-country league. En effet, après Trianon, la championne 2011 a enregistré, une nouvelle victoire, dimanche dernier, sur les terrains de football de Médine, à Bambous. La représentante de Faucon Flacq AC a bouclé les 4.4 km de course dans le temps de 17.06 et a devancé facilement ses camarades de club Christiane Louis (17.22) et Sabrina Keisler (18.21). C’est dire que Prisca Manikion est très bien partie dans cette ligue de cross, car on voit mal qui pourrait venir contester sa suprématie, lors des deux manches restantes.
Chez les garçons, Nicholas Boissèque, 20 ans seulement, s’est, une fois de plus, montré intraitable en l’absence du champion sortant, Paramasiven Samynaden. Dimanche dernier, il s’est imposé sur un parcours légèrement allongé de 8 km, comparativement à la première manche qui était de 7.3 km. Le liencié de Curepipe Warriors AC a bouclé la distance en 26.29 devant son camarade de club, Xavier Verny (27.06) et Nitesh Soondun (27.26) de Faucon Flacq AC. Avec ces deux victoires, il va sans dire que Nicholas Boissèque est beaucoup mieux armé psychologiquement pour enchaîner d’autres victoires.
On retiendra également, lors de la deuxième manche, la belle performance réalisée par les coureurs de Curepipe Warriors AC, lesquels se sont imposés dans cinq des 13 catégories au programme. Hormis Nicholas Boissèque, on retiendra également les victoires de Melivan Dauphin chez les cadets, de Béatrice Pierre Louis chez les minimes et d’Emilie Ng Foong Po  chez les cadettes. Ces derniers ont tous réalisé le sans-faute jusqu’ici, tout comme Cyril Rasoamanana (benjamin) de Bambous et des vétérans Laval Marjolin et Joëlle Cotte, tous deux de Rose-Hill AC.
Par ailleurs, le secrétaire-général de l’Association mauricienne d’Athlétisme, Vivian Gungaram a indiqué qu’il n’y a pas eu de gros problème après deux manches et que toutes les régions sont en train de jouer le jeu. Il dira avoir constaté une bonne participation et une bonne organisation. « Nous avons vu de nouvelles têtes et notre souhait est  que les entraîneurs dirigent maintenant ces athlètes vers les épreuves de piste, qui est une suite logique après le cross. En ce faisant, ces athlètes ne vont pas disparaître de la circulation », a déclaré Vivian Gungaram.