Jonathan Drack a finalement obtenu la 11e place de la finale du triple saut lors des championnats du monde d’athlétisme. Au stade olympique de Beijing en Chine hier après-midi, l’unique représentant mauricien a réalisé 16,64m à son troisième essai. Ce qui lui a permis de devancer d’un centimètre le Français Benjamin Compaoré.
Le concours a été remporté par l’Américain Christian Taylor avec un bond spectaculaire de 18,21m. Soit la deuxième meilleure performance de tous les temps, après la mythique marque de 18,29m du Britannique Jonathan Edwards réalisée il y a vingt ans.
À l’entame de ce concours fort relevé, Jonathan Drack était conscient qu’il lui fallait vivre à fond cette première expérience d’une finale mondiale. « Je compte tout donner, ne rien regretter et surtout prendre du plaisir », avait-il souligné sur sa page Facebook.
Évoluant en dixième position, il mordait son premier essai. Son deuxième se situait à 16,15m et le troisième à 16,64m. Une performance insuffisante cependant pour qu’il se retrouve parmi les huit meilleurs qui bénéficiaient de trois sauts supplémentaires. Pour rappel, il avait réalisé 16,79m lors des qualifications mercredi et avait alors obtenu la 9e marque des 28 postulants.
Néanmoins, Jonathan Drack pouvait être satisfait d’avoir tout donné face à des adversaires de calibre. « Ce fut superbe, impressionnant, une extraordinaire expérience. Même s’il existe un petit goût d’inachevé, je sais ce qu’il me reste à faire pour d’autres compétitions de ce niveau », relate-t-il encore sur sa page Facebook.
Médaillé d’or aux derniers Jeux des îles, le triple sauteur mauricien a déjà fixé ses objectifs que sont les Jeux Olympiques de Rio l’année prochaine et les prochains championnats du monde à Londres en 2017. Toutefois, en raison de ses engagements professionnels en France, il ne pourra être en action aux Jeux d’Afrique dans quelques jours.