La troisième journée des championnats d’Afrique d’athlétisme n’a pas été profitable aux athlètes mauriciens hier au stade de Marrakech au Maroc. Antonio Vieillesse est passé complètement à côté au 110 m haies. Ce matin, Jonathan Permal et Jean-Yan Degrâce étaient en action au 1er tour du 200 m alors que ce soir Annabelle Lascar et Jessika Rosun seront engagés aux 1er tour du 800 m dames et en finale du lancer du javelot respectivement.
Engagé à la 2e série du 1er tour, Antonio Vieillesse a terminé 7e et dernier en 14″58 (vt -0,3 m/s), le Nigérian Tyron Akins s’imposant en 13″17 (Q) devant son compatriote Martins Ogierakhi en 13″87 (Q) et l’Algérien Othman Hadj Lazib en 14″07 (Q). Le quatrième qualifié est le Malien Banu Traoré en 14″12 (q). Le Mauricien s’est retrouvé dans l’une des deux séries les plus relevées, les Nigérians Akins et Ogierakhi signant les temps les plus rapides devant un troisième Nigérian, Alex Al-Ameen, qui enleva la 1re série en 13″89 (vt 0,0 m/s) devant le Sud-Africain Ruan De Vries 14″14 (Q), l’Algérien Lyes Mokddel 14″17 (Q) et le Sénégalais Moussa Dembele 14″23 (q). Les trois premiers des séries et les deux meilleurs qualifiés au temps obtenaient leur place en finale. Vieillesse a couru cette année en Suisse en 14″23, sa meilleure référence.
Quant à Jonathan Drack, il n’aura finalement pas fait le déplacement au Maroc. Blessé à son 3e essai lors du concours qualificatif du triple saut aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, il savait déjà qu’il devrait faire une croix sur Marrakech, a-t-on indiqué. À Glasgow, il avait quand même réussi à se qualifier pour la finale sans pouvoir toutefois y participer.
Reste que les championnats d’Afrique se poursuivent aujourd’hui pour les derniers athlètes mauriciens qui sont en piste. Ce matin, les sprinters Jonathan Permal et Jean-Yan Degrâce étaient engagés au 1er tour du 200 m hommes où les trois premiers des sept séries et les trois meilleurs temps étaient assurés d’une place en demi-finales. Permal qui a couru en 21″17 en Jamaïque cette année détient sur le papier le 4e temps des huit concurrents au départ de la 5e série derrière le Nigérian Mark Jelks (20″55), le Ghanéen Emmanuel Dassor (20″85) et le Zimbabwéen Francis Zimwara (21″14), qui évolue au Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam). Il faudra vraiment que Permal se surpasse pour qu’il accède au tour suivant.
Jean-Yan Degrâce était en lice dans la 3e série avec un temps d’engagement de 21″23 contre 20″41 au Sud-Africain Simon Magakwe, 20″95 au Zambien Titus Mukhala et 21″10 au Congolais Gyles Afoumba sur un plateau de huit concurrents. Toutefois, c’est bien le Lesothan Mosito Lehata avec ses 20″05 enregistrées cette année qui s’impose comme le grand favori au titre. Évoluant lui aussi au Ciam, il était au départ de la 4e série et placé au 3e couloir ce matin.
Cet après-midi, les Mauriciennes Annabelle Lascar et Jessika Rosun seront également en action, la première au 1er tour du 800 m dames et l’autre en finale directe du lancer de javelot dames. Engagée à la 1re série, Annabelle Lascar s’était qualifiée pour Marrakech en 2’05″95 en France (minima 2’06), son deuxième temps le plus rapide depuis sa course olympique à Londres 2012, quand elle avait été éliminée en 2’05″45 lors des séries.
À Porto Novo (Bénin) en 2012, elle avait été éliminée, se classant 6e de sa demi-finale (1er tour) en 2’07″70. Elle détient le 3e temps de sa série derrière la Kenyane Eunice Sum (2’01″82) et l’Éthiopienne Lidiya Melese Goshu (2’01″86). Mais la Nigériane Abiya David est aussi à surveiller avec un chrono de 2’06″00 réalisé cette année. Les deux premières et les deux qualifiées au temps sur l’ensemble des trois séries passeront en finale. Dans la 2e série, l’Ougandaise Winnie Nanyondo (1’58″63), la Kenyane Ajatha Jeruto (2’02″29) et l’Éthiopienne Selam Abrhaley Tareke (2’03″70) partent favorites. Dans la 3e série, trois principales concurrentes valant 2’01″34, 2’02″11 et 2’02″97 se disputeront une place en finale.
Enfin, dans la finale du javelot dames, il faudra que Jessika Rosun évolue à son meilleur niveau, qui se situe à 50,13 m pour se donner les chances de monter sur le podium. Car si la médaille d’or semble déjà promise à la Sud-Africaine Sunette Viljoen, créditée de 64,77 m cette année, par contre, Rosun fait partie de celles avec trois autres concurrentes pouvant aspirer logiquement aux deux autres médailles restantes. Elles sont l’Ougandaise Lucy Aber Okumu (50,03 m), la Ghanéenne Mary Zuta Nartey (51″55 m) et l’Éthiopienne Shara Utura Jilo (49,00 m). La Mauricienne sera donc à la bagarre ce soir dans cette finale prévue à 21h45.
À notera par ailleurs que la Burkinabée Marthe Koala, qui évolue au Ciam, occupait ce matin la 2e place au classement général avec 3 304 pts derrière l’Algérienne Yasmine Omrani (3 464 pts) après les quatre premières épreuves de l’heptathlon, soit 100 m haies, hauteur, poids et 200 m. Elle devrait conserver cette place au final ce soir après le saut en longueur, le javelot et le 800 m.
Hier en finale du 400 m dames, la Swazilandaise Phumilie Ndzinisa (Ciam) s’est classée 8e en 54″96. Elle fut la 8e et dernière qualifiée en 53″36 (rec nat. Swa) en demi-finales. Dans la course masculine, le Zambien Saior Kombe (Ciam) a lui raté le podium en terminant 4e en 45″27, le Botswanais Isaac Makwala s’imposant en 44″23 (rec des Champ d’Af.) devant le Sud-Africain Wayde Van Niekerk (45″00) et le Kenyan Boniface Mucheru (45″07).