Les 20es Championnats d’Afrique d’athlétisme se sont ouverts ce matin au King’s Park Athletics Stadium à Stamford Hill, Durban, sur fond de qualification olympique de Rio (5-21 août). Sud-Africains, mais aussi Botswanais, Kenyans, Éthiopiens, Érythréens, sans compter ceux du Maghreb et de l’Afrique francophone, seront assurément tous présents à ce dernier rendez-vous qualificatif qui promet d’être de très haut niveau dans la quasi totalité des épreuves.
Dans ce sommet continental, ils sont quinze athlètes mauriciens, les meilleurs du moment, à briguer si possible des places de podium, mais surtout à essayer d’accrocher le dernier wagon pour Rio. On pense à Jonathan Permal, engagé aujourd’hui même aux séries du 100 m hommes, Guillaume Thierry et à un degré Fabrice Rajah, tous deux en lice pour la première journée du décathlon. Quant à Bernard Baptiste (poids), Mélissa Arlanda, Astridge Samoisy (marteau dames), Mohammad Dookun (800m) et Joanilla Janvier (100m), ils devraient tirer le meilleur d’une très forte opposition pour se surpasser et battre tout au moins leur record national et personnel.     
S’agissant du sprint, il s’annonce royal tant sur 100 que sur 200 m hommes et dames, l’Afrique du Sud et le Botswana ayant déjà affiché au grand jour leurs prétentions. On sait que le champion d’Afrique du Sud du 100 m, un dénommé Akani Simbine, 22 ans seulement, avait signé un chrono retentissant de 9″96 en guise de rentrée de saison lors de la deuxème étape des ASA Night Series en mars à Pretoria. Il avait battu d’un centième un record qui lui appartenait déjà puisqu’il le partageait avec Henricho Bruintjies en 9″97. Le podium à Pretoria fut complété par Emile Erasmus (10″22) et Thando Roto (10″29), alors que Samkelo Sebela termina 4e avec 10″36.
Le chrono de Simbine le qualifie largement pour le Brésil (minima 10″16) et, depuis, on lui accorde même des chances de pouvoir atteindre la finale à Rio s’il maintient sa bonne progression. En féminin, le trio Carina Horn, Alicia Conley et Tebogo Mamatho finirent dans l’ordre en 11″23, 11″29 et 11″40. Mais seules les deux premières nommées décrochèrent la qualification (minima 11″32).
Le demi-tour de piste hommes n’en sera pas moins relevé avec cette fois la présence d’un jeune Botswanais de 19 ans, Baboloki Thebe. Personne n’avait fait attention à lui quand il remporta en 2014 l’or au 200 m et le bronze au 100 m aux Jeux d’Afrique Jeunes, puis l’argent au 200 m la même année aux Jeux Olympiques Jeunes à Nanjing. Mais il est aujourd’hui très connu dans son pays après avoir créé la surprise de se qualifier pour Rio au 400 m en 45″23 à l’occasion d’une compétition tenue en mars.
Il sa classe en tête d’un trio de sprinters de grande classe avec Isaac Makwala, 2e en 45″58, et le champion 2015 des Jeux du Commonwealth Jeunes aux Îles Samoa, Karabo Sibanda, 3e en 46″32. Mais le 21 mai dernier, Thebe confirma en mieux son excellent chrono en bouclant cette fois l’épreuve en 44″22, battant sa marque personnelle lors des Championnats nationaux de son pays. Sibanda 2e en 45″20 se qualifia lui aussi pour Rio. Et moins de 24h après, Thebe se qualifia également pour Rio au 200 bouclé en 20″21 (minima 20″50). Depuis la première participation du Botswana aux JO de Moscou en 1980, aucun athlète ne s’était qualifié pour plus d’une épreuve. Il était fier d’avoir mis fin à un mythe.
Il y a trois semaines, ce formidable sprinter avouait ses intentions de courir encore plus vite à Durban dans les deux épreuves après quelques réglages. Lors de l’étape de la ligue de Diamand à Doha, le 6 mai dernier, n’avait-il pas décroché l’or au 4×400 m en 3’02″29 au sein le quatuor de son pays.
Voilà en tout cas ce qui attend les sprinters mauriciens à Durban. Et c’est sans compter les surprises qui pourraient venir d’autres pays et dans d’autres épreuves. Ce matin, il faisait très frais à Durban, « environ 17°C », nous indiquait le président de l’AMA, et vice-président de la CAA, Vivian Gungaram, qui est sur place depuis vendredi en tant que responsable des compétitions. « Ce n’est pas propice aux performances », estime-t-il. Il avise que les athlètes mauriciens sont bien logés et qu’ils se sont rendus au stade ce matin pour l’ouverture.