C’était la troisième course sur route de la saison et c’est Jean-Luc Vilbrim qui s’est imposé dimanche au Mon Choisy Mall à l’arrivée des 21 km Alpen King Savers. Le coureur du Gymkhana Athletic Club, champion national du cross-country en mars à Candos, a fait valoir ses qualités de coureur polyvalent sur ce parcours bouclé en solo en 1h11’20. Idem en féminin pour la championne de cross Antoinette Milazar, qui s’impose en 1h28’30 devant Sabrina Rabot et la vétérane Joëlle Cotte.
En somme, on a retrouvé dimanche matin quasiment les mêmes coureurs qui ont animé le cross-country en début d’année. Ils étaient 23 en masculin, dont cinq en U23, sept chez les seniors et onze vétérans, ainsi que six chez les dames, dont quatre seniors et deux vétéranes à prendre le départ. Soit un total de 29 participants, un nombre assez restreint, que certains associent à la tenue du relais-marathon de Quatre-Bornes le même jour dans l’après-midi. Toujours est-il que l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) a décidé désormais de privilégier le semi-marathon à cet événement, et inscrire à la fois des courses de 10 km, comme c’était couramment le cas, nous a indiqué son président, Vivian Gungaram.
Mais pour Jean-Luc Vilbrim, ce semi-marathon lui sert de préparation à son prochain marathon prévu en septembre à Cape Town en Afrique du Sud. Il avait complètement sombré à Paris le 9 avril dernier, terminant 94e en 2h38’12 et ratant surtout sa qualification pour les Jeux de la Francophonie (minima ramenés de 2h25 à 2h28). Si la page est bien tournée sur le rendez-vous francophone d’Abidjan (20-31 juillet), par contre, le coureur a rabattu ses espoirs sur les Jeux du Commonwealth 2018 prévus du 4 au 15 avril à Gold Coast en Australie. « À Paris j’étais fatigué par rapport à certains inconvénients… J’irai tenter ma chance à Cape Town, car c’est une grosse déception pour moi de ne pas m’être qualifié pour Abidjan », regrette toujours Vilbrim.
Dimanche, il a donc pris la course à son compte dès le départ, bouclant les 5 premiers kilomètres dans les 15 minutes et les 10 km autour des 33 minutes. Cette course s’est disputée sur deux boucles du tronçon situé entre Mon Choisy Mall, Chemin Vingt Pieds, plage publique de Mon Choisy, Pointe-aux-Canonniers, poste de police de Grand-Baie et retour vers Mon Choisy Mall. Accroché au début par Nitish Jhugursing et le junior Dhavind Custnea, Jean-Luc Vilbrim les a distancés définitivement à partir de la seconde boucle du parcours pour mettre le cap sur l’arrivée. « J’étais assez seul devant, j’ai mené from start to finish. Je remercie mon sponsor Yoplait, mon coach Mike Félicité, ma famille et l’AMA. »
Quelques minutes après Vilbrim, la Rodriguaise Antoinette Milazar rallie à son tour l’arrivée. À Paris, elle avait également échoué dans sa tentative pour Abidjan (minima rehaussés de 2h55 à 2h50), finissant 688e en 2h56’03. Dimanche, elle a mis du temps à trouver le rythme. Après avoir lancé sa course avec Sabrina Rabot, elle s’est détachée sur la deuxième moitié du parcours pour gérer jusqu’à l’arrivée. « Après Paris, j’ai fait une pause de cinq semaines avant de reprendre. Aujourd’hui (dimanche), j’ai tardé à trouver le rythme et la fatigue s’est fait un peu sentir. Mais j’ai bien géré », confie-t-elle. Elle devrait elle aussi courir à Cape Town en septembre.