Déjà six nouveaux records d’Afrique cadets, dont un établi, pour la première journée des Championnats d’Afrique de la catégorie qui se déroulent au stade Maryse Justin, Réduit. L’afrique du Sud a frappé très fort au lancer du disque masculin, au poids féminin ainsi qu’au 100 m féminin dont ce n’était pourtant que les séries. Mais le Kenya a été imparable, voire impérial au 3 000 m féminin tandis que l’Algérie s’est illustré à la perche féminine. Maurice par contre, s’est distinguée dans le concours de saut de longueur de l’octathlon par l’entremise de Bryan Untah.
Les hostilités ont bien débuté et le Mauricien Bryan Untah qui concourrait hier matin, s’est signalé lorsqu’il a atterri à 6,96 m (vt 2,0 m/s) lors du concours de saut en longueur de l’octathlon. Il a dépossédé le Nigérian Eda Fiadnhe Joseph Oreva Oghene de son bien situé à 6,91 mm réalisé le 28 mars 2013 à Wari lors de la première édition de l’événement tenue au Nigéria.
Toutefois après quatre épreuves, c’est son grand rival, le Mauricien Bryan Tonta qui mène le concours en totalisant 2 786 pts après les 100 m, longueur, poids et 400 m. Untah occupe la 2e place avec 2731 pts suivis de l’Egyptien Amman Ellaboud (2 486 pts) et le Seychellois Michel Evenor (2 286 pts). Autant dire que Maurice est bien partie, sauf imprévu, pour décrocher l’or et l’argent aujourd’hui à la suite des quatre dernières épreuves du concours. Car c’est de loin le seul podium qui parait accessible aux jeunes locaux.
Werner (Af Sud) l’inconnu
Ailleurs, c’est l’Afrique du Sud qui a fait forte impression notamment dans les finales du lancer du disque masculins et poids féminins. Werner Visser, 17 ans, s’attendait à expédier le disque à 62-63 m, mais pas au point battre le record d’Afrique au 5e essai avec à 64,88 m. Et il avoue que cela fait seulement deux mois qu’il s’est mis au travail. « C’est vrai que je sors de nulle part, car il y a deux moins seulement, j’avais réalisé 64,84 m en Afrique du Sud (AGN Championships). C’était ma première compétition nationale. Mais je suis très heureux de mon record d’Afrique. », confie-t-il du haut de ses 1,95 m.
Ce grand gabarit qui vit à Pretoria, vise cette année les 67 m. Il laisse aussi entendre qu’il a la ferme intention « de poursuivre une carrière au plus haut niveau. » C’est sûr qu’Il en a les moyens. Hier a raté ses 4e et 6e essais, ses quatre autres étant mesurés à 62,83 m, 53,56 m, 60,02 m, et 64,88 m.
De son côté, Yolandi Stander a catapulté le poids à 14,95 m battant le record d’Afrique situé à 14,46 m. L’Egyptienne Eldakak et la Marocaine Klilou ont complété le podium avec 14,12 et 13,26 m respectivement.
Des Kenyanes irrésistibles
Au saut à la perche féminin, épreuve qui ne figurait pas au programme à Wari, il y a deux ans, May Massika Mezioud a inauguré le palmarès avec un record établi à 3,20 m. L’Agérienne qui voulut battre le record de son pays situé à 3,30 m, échoua à ses tentatives à 3,31 m. « Je suis quand même contente et fière de ma médaille d’or pour mon pays. Merci à tous ceux qui m’ont encouragée, mes parents et mon coach », nous lança-t-elle tout sourire alors qu’elle s’apprêtait à recevoir sa médaille.
May Massika Mezioud avait été médaillée d’or l’an dernier aux Jeux d’Afrique Jeunes au Botswana avec un saut à 2,90 m. Cela fait cinq ans qu’elle s’est mis à la perche, une épreuve qui dit-elle, n’est pas très populaire dans son pays,
Dans la 3e série du100 m féminins, la Sud-Africaine Nicola de Bruyn a mis le feu aux poudres pour s’approprier le record d’Afrique avec un chrono de 11″73 (vt 0,7 m/s). Chrono qui fait d’elle la grande favorite au titre cet après-midi à 16h45. Elle a délogé des tablettes, la Nigérianne Deborah Adewale Adewunmi auteur d’un chrono de11″87 à Wari.
Enfin, les Kenyannes Chebet et Chelangat ont fait exploser quant à elles la marque africaine au 3 000 m (9’17″52) en couvant la distance en 9’10″57 et 9’11″38 respectivement. L’Ougandaise Chemusto a complété le podium. La compétition se poursuit cet après-midi à partir de 14h45 avec à l’affiche treize finales dont le 100 m masculin (16h55) et le 400 m (hommes/dames) à 16h20.