Après un premier volet tenu durant la période novembre-décembre, l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) tient depuis samedi le deuxième volet de formation des officiels technique de niveau 1 au stade Maryse-Justin à Réduit. Cette formation connue comme le Technical Official Education Certificate System Level 1 (TOECS) s’inscrit dans le cadre des 2es championnats d’Afrique cadets que Maurice abritera du 23-26 avril prochain au même endroit.
Cet atelier de formation est animé conjointement par le président de l’AMA, Vivian Gungaram, et Anand Sukhraj, conférenciers de longue date en matière de formation d’officiels à l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF). Vingt et un stagiaires aspirent ainsi à devenir juges techniques. Le stage qui représente 33h de cours répartis en écrit, oral et pratique ne se déroule toutefois que les samedis durant cinq semaines, précise Anand Sukhraj. Il prendra fin avec un examen oral et un autre écrit durant lesquels les stagiaires seront évalués. Les examens pratiques devraient se tenir durant les séances pratiques effectuées sur le terrain.
Le premier volet de formation qui avait eu lieu précédemment avant attiré quinze stagiaires, dont dix d’entre eux furent reçus. Les recalés ont ainsi réintégré le second groupe composé cette fois de 21 candidats. « On se prépare activement car l’une des priorités est bien la formation en vue de ces championnats d’Afrique cadets mais aussi au plan général de l’association. Nous prévoyons également des stages pour les cadets et ceux qui sont présélectionnés en vue des prochains Jeux des îles (1er-8 août) à La Réunion. Les entraîneurs et officiels font aussi partie de cette formation », soutient Anand Sukhraj, aussi premier vice-président de l’AMA.
L’an dernier, les officiels déjà formés pour les championnats d’Afrique juniors tenus à Maurice en 2013 avaient également suivi un cours de recyclage durant la période de mai juin. Les entraîneurs devraient de la même façon bénéficier de formation cette année.
Notons que le TOECS Course fut introduit en 1993 par l’Italien Titiano Campadelli, qui était à l’époque président du comité de développement de l’IAAF. Anand Sukhraj et Vivian Gungaram sont conférenciers de niveau 3 de l’IAAF (International Technical Official). Le TOECS Course comprend trois systèmes de certification, le premier reconnu à l’échelon national, le deuxième à l’échelon africain (ITO continental) et le troisième mondial (ITO IAAF).
L’officiel détenteur d’un diplôme de niveau 1 (national) est jugé apte à officier à des compétitions internationales tenues sur le territoire mauricien uniquement. Avec plus de 98% de réussite, le détenteur d’un niveau 1 peut alors concourir à des examens de niveau 2 qui se déroulent à Nairobi au Kenya.
Anand Sukhraj combine à la fois le rôle de formateur et d’Officiel technique international (ITO) de l’IAAF, contrairement à Vivian Gungaram, qui s’occupe uniquement depuis quelques années de la formation d’officiels après avoir exercé en tant qu’ITO de l’IAAF durant plus d’une décennie. Anand Sukhraj est devenu conférencier de l’IAAF depuis 2000. L’AMA compte aussi un deuxième ITO de l’IAAF en la personne de Suren Ayadassen.