Le logo des Championnats d’Afrique cadets, compétition qu’organisera l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) du 23 au 26 avril 2015 au stade Maryse Justin, à Réduit, a été rendu officiel, mardi lors d’un point de presse tenu au siège même de la fédération, à Réduit. C’est la présidente du COCAC (Comité d’organisation des championnats d’Afrique Cadet) et ancienne athlète de renom, à savoir Josiane Boullé, qui a dévoilé le logo. Elle a profité de l’occasion pour faire un point de l’état d’avancée des préparatifs. A noter que le logo a été réalisé par Avinash Ragoo, élève en Graphic Design à l’institut Charles Telfair.
Avinash Ragoo a confié à la presse, mardi, sa satisfaction de voir son travail être reconnu, tout en avouant que « le logo a été conçu en une semaine seulement. » Il convient de souligner que l’institut Charles Telfair avait été sollicité pour réaliser ce logo en août dernier. « Environ 50 élèves du CTI, ont eu la possibilité de proposer un logo à ce concours. A la suite d’une selection par les différents lecturers de l’institut, nous avons proposé les meilleures réalisations au comité », a expliqué Leena Notoo (Senior Lecturer en Graphic Design).
Ce n’est pas la première fois que l’institut Charles Telfair est appelé à travailler avec l’AMA, puisque l’année dernière, ses élèves avaient également collaboré lors de l’organisation des Championnats d’Afrique juniors, au stade Germain Commarmond. Il avait eu pour tâche de modéliser une image en 3D pour la compétition. A noter que Avinash Ragoo a reçu un chèque de Rs 10 000  de la part du COCAC.
D’autre part, Josiane Boullé a exprimé son plaisir de présider le comité organisateur. « J’espère que ces championnats sur le sol mauricien apporteront un boost aux jeunes athlètes mauriciens et que cela leur servira de motivation supplémentaire pour se surpasser et aller plus loin dans le sport », a-t-elle dit. Elle a ajouté que le fait que ces championnats se déroulent à Maurice est un avantage certain pour les loccaux. « Cela nous permet d’avoir une plus grande délégation, donc permettre à plus de jeunes de vivre cette expérience. Ce qui n’aurait pas été le cas si nous avions eu à faire le déplacement en Afrique pour prendre part à ces championnats. »  L’ancienne coureuse de fond a aussi souligné le fait que ces championnats serviront « de tremplin pour les Jeux des Îles de 2015 pour les athlètes concernés. »  
Soulignons que Maurice s’est vu confier l’organisation des championnats par la CAA après que la première et précédente édition se soit déroulée au Nigeria. Josiane Boullé a indiqué que le  COCAC se réunit au minimum une fois par mois et est composé de 20 membres. Dix petits comités ont été également mis sur pied, afin de s’assurer d’une organisation bien rodée. Le comité exécutif est lui composé de 6 membres, à savoir Josiane Boullé elle-même (présidente), Natalie Narain (secrétaire), Anand Sukhraj (technique), Jocelyn Hitié (finances), Pragassen Moothy (marketing) et Claude Duval, (protocole et hébergement).
Ebola joue au trouble fête
Pour sa part, le président de l’AMA, Vivian Gungaram, a souligné le fait que le COCAC a déjà informé cinq pays, à savoir le Libéria, la Guinée, le Congo, le Niger et Sierra Leone, que des visas ne leur seront accordés uniquement que si l’épidémie d’Ebola qui sévit dans ces pays s’estompe et que le pays ne soit plus déclaré  à risques. Le Sénégal a eu la chance de ne plus faire partie de la liste suite à des précautions entreprises dans ce pays pour controler l’épidémie dès le premier cas.  
Le président de l’AMA a aussi annoncé que le comité organisationnel a prévu un budget pour accueillir 300 athlètes incluant les 50 Mauriciens. « Vu que la précédente édition avait réuni moins de 300 athlètes au Nigeria, je pense qu’on accueillera environ 300 athlètes en avril prochain. Tous les pays concernés ont reçu une lettre d’invitation et nous avons reçu un bon response », a-t-il expliqué.
Par ailleurs, Vivian Gungaram a fait part des dispositions qui seront prises pour que ces championnats se déroulent dans les meilleures conditions. C’est ainsi que les athlètes auront l’occasion de s’exprimer sur la piste flambant neuve du stade Maryse Justin à Réduit, laquelle est actuellement en pleine rénovation. Des démarches ont été d’ailleurs déjà entreprises au niveau ministère de la Jeunesse et des Sports pour bénéficier des équipements neufs. La formation des officiels a aussi déjà débuté, a-t-on indiqué. 16 délégués africains seront également présents pour les championnats et seront logés à l’hôtel Voilà Bagatelle.
A noter que pendant les 4 jours de compétitions, les athlètes s’échaufferont sur le terrain de la Mauritius Institute of Education (MIE) où se trouvera aussi la première chambre d’appel. La deuxième chambre d’appel sera située au stade. Des navettes seront mises à la disposition des athlètes pour leur faciliter le déplacement entre ces deux endroits.