Le lanceur Pascal Benoît a sauvé l’honneur de l’athlétisme mauricien hier lors de la 3e journée des compétitions d’athlétisme à Goborone en remportant la médaille de bronze en finale du lancer du marteau. Il a expédié l’engin de 5 kg à 38,99 m. Mais l’Égyptien Ahmed Ismaël a écrasé ce concours de tout son poids en s’imposant avec une performance époustouflante de 77,76 m. Le Tunisien Firat Ben Said s’est octroyé l’argent avec une marque de 61,18 m. Un Botswanais qui était le 4e et dernier concurrent de cette finale a réalisé 33,33 m.
La supériorité incontestable des lanceurs nord-africains notamment aura visiblement intimidé le Mauricien. Un peu crispé, Pascal Benoît affiche une certaine déception de n’avoir pu battre son record personnel qui se situe dans les 44 m. « Cette finale était relevée, mais je ne suis pas satisfait de ma performance. Je voulais battre ma marque personnelle. La crispation s’est fait sentir en affrontant des adversaires aussi costauds. Mais j’ai quand même offert à l’équipe sa première médaille », avoue-t-il.
Dans la finale du triple saut, Souleiman Wardally a terminé 6e, réalisant sa meilleure marque personnelle avec un bond de 14,21m. Le Nigérian Fabien Edoki s’adjugea l’or avec 15,93 m. Hier toujours, Jean-Daniel Lozereau a pris la 2e place de la 1re série du 200 m hommes en 22″10 pour assurer sa place en finale de l’épreuve prévue aujourd’hui. Dans l’épreuve féminine, Emilie Agathina est passée à la trappe au second tour. Elle avait terminé 3e en 26″65 de sa série lors du 1er tour.
Au 110 m haies, Pascal Désiré a accédé directement à la finale avec sept autres adversaires suivant le retrait d’un concurrent qui ne s’est pas présenté au départ de l’une des deux séries qui devaient être courues. Enfin, cette 4e et dernière journée verra aussi Brian Tonta disputer la finale du saut en hauteur après celle du saut en longueur où il avait fini 7e mercredi avec un bond de 6,52 m.