Les deux champions nationaux mauriciens se sont comme prévu retrouvés face à une rude opposition dimanche lors des 3es championnats d’Afrique de cross courus à Kampala en Ouganda. Paramasiven Sammynaden, doublement sacré en ligue et championnat le 2 mars à Candos, a terminé sa course de 12 km en 53e position en 42’50″42, alors que Prisca Manikion, sacrée en ligue, a fini 29e des 8 km en 33’37″30.
Ces championnats d’Afrique, qui sont d’un niveau mondial depuis leur création en 2011, ont été outrageusement dominés par des coureurs kenyans tant dans les courses individuelles que dans celles par équipes. Le Kenyan Leonard Barsoton suivi de quatre de ses compatriotes ont raflé les cinq premières places, laissant la 6e à l’Ougandais Moses Kipet. Barsoton a été crédité de 34’26″12 au terme des six boucles du circuit.
Quant à Paramasiven Sammynaden, il a terminé sa course devant quatre autres coureurs, le dernier étant le Guinéen Abdoulaye Aissatou Barry, qui se classa 57e en 47’03″91. On note aussi bien la 48e place du Malgache Fabien Randrianarison en 41’39″48 et la 52e palce du Seychellois Iven Moise en 42’12″15. Six concurrents n’ont pas terminé leur course.
Les Kenyanes se sont montrées également irrésistibles dans la course des seniors dames. La championne du monde juniors en titre, Faith Kipyegon, fit la différence sur les deux dernières des quatre boucles du circuit pour s’imposer aisément en 25’33″02. Elle devança trois autres Kenyanes et trois Éthiopiennes. Prisca Manikion termina devant cinq autres coureuses, la Guinéenne Mariama Camara prenant la 34e et dernière place en 39’01″71. La Comorienne Ibouroi Tamra se classa 31e en 36’01″27 et la Malgache Joséphine Hajasoa 33e en 37’53″88.