Le comité régional d’athlétisme de Rodrigues a été récemment informé de la décision de l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) de tenir son assemblée générale annuelle de l’année prochaine dans l’île. Une décision forte et empreinte de symbolisme dans la mesure où l’AMA célébrera en 2016 ses 30 ans d’existence. Pour le président du comité régional, Azarias Baptiste, cette décision a été accueillie avec beaucoup de fierté et selon lui, « c’est une reconnaissance de notre contribution au développement de l’athlétisme dans la République de Maurice. »
C’est une grande première pour l’AMA que d’organiser son assemblée générale annuelle à Rodrigues. Une première également au niveau local et qui, nous espérons fera école, non seulement au niveau de la tenue des assemblées générales – car ce serait bien trop facile – , mais également en terme de soutien concret aux différents comités régionaux. L’AMA l’a elle compris depuis très longtemps en allant au-delà de ces éternels et fameux « Rodrigues pépinière » comparativement à une bonne majorité de fédérations.
Azarias Baptiste est le premier à reconnaître – avec son comité – que l’AMA a toujours été au petit soin avec les athlètes rodriguais et ce n’est certainement pas Daniel André, l’actuel secrétaire du comité régional qui nous dira le contraire. Pour le président du comité régional, il va sans dire que cette reconnaissance et le soutien inlassable de l’AMA motive davantage les Rodriguais à faire encore mieux. « A travers cette décision, c’est tout le travail du comité régional et de ses athlètes qui est reconnu. Ces derniers, il faut le rappeler, ont beaucoup apporté à la République de Maurice. Organiser son assemblée générale de l’année prochaine à Rodrigues demeure donc une décision fort de symbolisme », a-t-il déclaré.
Ce qui est encore plus important, a ajouté Azarias Baptiste, c’est qu’au sein de l’AMA, Rodrigues a toujours été considérée comme une île faisant partie intégrante de la République de Maurice. « Le fait que nous soyons éloignés de Maurice n’a jamais été un problème pour la fédération. Nous avons toujours été considérés comme un partenaire du développement et à notre niveau, nous sommes fiers d’avoir su honorer cette confiance », a-t-il fait remarquer.  
 Pour marquer cet événement, le comité régional a plusieurs idées en tête, comme ‘organisation d’une formation à l’intention des officiels ou encore la tenue d’un colloque avec par exemple, pour thème, le dopage. « Nous avons beaucoup de projets en tête. Il se peut aussi que nous organisions une compétition inter-île à cette occasion. A ce stade toutefois, rien n’est décidé. Les membres du comité régional vont se pencher sérieusement sur la question et voir ce qui est le mieux pour marquer l’événement », a indiqué le président du comité régional.
 A noter qu’Azarias Baptiste se trouve actuellement à la tête d’une équipe de 21 athlètes qui participent ce week-end aux championnats nationaux cadets. Ceux qui ont fait le déplacement sont Claudia Bernard  et Annabelle Botsoie (heptathlon), Frédérika Manan (100m et 200m), Adèle Casimir (200m et 400m), Renata Nanette (disque), Nathanielle Samoisy (poids et disque), Juliane Clair (marteau), Dorethy Jean (javelot et poids), Jasmina Perrine (800m et 1500m), Liliane Potiron (triple saut) et Laurena Milazar (longueur). Chez les garçons, les sélectionnés sont Adrien Gaspard (400m), Hansley Perrine et Bryan Meunier (100m et 200m), Claudarel Louis (poids et javelot), Lawan Fung Chung (disque), Olivier André (disque), Fabio Edouard (javelot), Farell Tengry (800m), Alexandre Gentil et Warren Clair (longueur et triple saut). L’entraîneur Henrico Louis fait également partie de la délégation.