Première sortie internationale 2016 réussie hier soir en Afrique du Sud pour Bernard Baptiste. Engagé à la première manche des ASA Night Series au Pilditch Stadium, le lanceur d’origine rodriguaise a pulvérisé son record national du lancer du poids en propulsant la boule de fer pour la première fois au-delà des 17 m. Il a en effet atteint à son 4e essai la marque de 17,18 m, battant sa précédente référence nationale établie à 16,55 m. Elle avait été réalisée le 14 septembre dernier aux 11es Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville.
Médecin de profession, Bernard Baptiste s’est retrouvé en action vraisemblablement sur un plateau relevé, même s’il était le seul athlète non sud-africain engagé. Il s’est retrouvé opposé à Brynn-Peter Kemp, Jaco Engelbrecht et Tumelo Thage. Mais à ce jour, les résultats complets ne sont pas encore disponibles.
Toujours est-il que le Mauricien n’a pas raté sa rentrée internationale. Médaillé d’or en août dernier aux Jeux des îles à La Réunion avec 16,39 m, il avait terminé le mois suivant 5e de son concours aux Jeux d’Afrique en réussissant d’entrée 16,55 m, la victoire revenant au Cogolais Elemba avec 20,25 m.
Avec 17,18 m, Bernard Baptiste valide également sa qualification aux minima (16,80m) pour les championnats d’Afrique prévus du 22 au 26 juin à Durban. Sa nouvelle marque s’annonce aussi très prometteuse pour la suite de la saison. En une année, il aura effectué une grosse progression personnelle, passant de 15,47 en février 2015 (Afrique du Sud) à 16,06 m en avril lors du Meeting International à Réduit, avant de retomber à 15,93 m en mai lors de l’Open d’Afrique du Sud.
Mais il avait atteint à nouveau 16,07 m en juin, se classant 2e lors des championnats d’Afrique australes qui se tenaient au stade de Réduit. Puis en juillet, il porta le record national que détenait alors Sylvain Pierre-Louis depuis juin 2013 de 16,10 m à 16,47 m à l’occasion des championnats de Maurice Vital, compétition servant de qualification pour les 9es Jeux des îles.
Également engagée hier soir aux ASA Night Series, Jessika Rosun a terminé 4e du lancer du javelot dames avec une performance de 49,25 m. Elle était opposée à la Belge Melissa Du Pré et aux Sud-Africaines Megan Wilke, Tazmin Brits, Jo-Ane Van Dyk, Gezelle Bernard et surtout la recordwoman d’Afrique du Sud et médaillée de bronze de l’an dernier aux mondiaux de Pékin, Sunette Viljoen.
Médaillée d’or aux Jeux des îles avec 48,89 m et sixième avec 48,49 m aux Jeux d’Afrique l’an dernier, Jessika Rosun a elle aussi lancé sa saison sur des bases élevées. Comparativement à 2015 où elle avait été créditée de 50,66 m en février en Afrique du Sud avant d’atteindre 51,21 en France (mai), 51,68 m en juin et enfin 52,38 m en juillet à Réduit.
Émilie Agathina, qui devait aussi s’aligner au 400 m dames, n’a pu faire le déplacement en raison de problèmes liés à son passeport. Les deux athlètes mauriciens sont accompagnés de l’entraîneur Margaret Félicité.