Vingt ans après un premier mandat (1989-1993), Vivian Gungaram est redevenu le nouvel homme fort de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) à la suite de l’assemblée générale spéciale qui s’est tenue samedi au siège de l’association à Réduit. Il a été élu à l’unanimité sans être passé par les élections après le retrait volontaire de Lindsay Kishtoo, candidat de Port-Louis, qui facilita l’élection des onze membres composant le nouveau comité directeur.
La précédente assemblée générale élective qui avait porté Clyde Thomas à la présidence le 22 décembre 2012 avait été presque aussitôt contestée par les membres et le président du comité régional de Port-Louis, Lindsay Kishtoo. Il a été trouvé que l’élection de Guilliano Ameer, candidat de Rivière-Noire, n’était pas en règle puisqu’il avait déjà soumis son nom en tant que délégué quelques jours avant la tenue des élections régionales bien qu’il y fut élu comme prévu. Le litige portait également, entre autres, sur le non respect d’une souscription annuelle de Rs 100 imposée sur les clubs.
De ce fait, le Registrar of Associations, après avoir pris note de tous les éléments, adressa courant juillet un courrier à l’AMA lui demandant de reconduire les élections. Mais il accordait, avec le consentement de toutes les parties, un moratoire de quelques mois à l’association en raison de la tenue fin juillet-début août des championnats d’Afrique juniors à Maurice. Ce qui a ramené délégués et candidats à une séance spéciale samedi.
Cette séance ne devait accueillir spécifiquement que les nouvelles élections, comme le stipulent les règlements. Toutefois, deux autres items, le calendrier d’activités 2013-14 et le rapport financier des 11es championnats d’Afrique juniors, ont été inclus à l’agenda à la demande du comité régional de Port-Louis, « pour démontrer que nous ne sommes malgré tout pas intransigeants envers nos membres. Le rapport financier devrait être présenté l’année prochaine. Mais nous avons malgré tout agréé à la demande du comité régional de Port-Louis afin d’éclairer ses lanternes », a clamé VIvian Gungaram avant de procéder aux élections.
C’est ainsi que seize candidats étaient présents en tant que délégués de onze régions samedi. Toutefois, quatre d’entre eux, dont Guilliano Ameer et Rosita Route (Rivière-Noire), se sont retirés, les deux autres étant Hedley Célestin et Berty Dimba (Moka). Pour ces derniers, il a été trouvé que le délai prescrit pour la soumission de leur candidature n’avaient pas été respecté. Leur retrait s’ajoutant à celui effectué en dernier lieu par Lindsay Kishtoo (PL) laissait donc aux onze membres restants le soin de délibérer à leur guise quant à la composition du nouvel exécutif sans avoir recours aux élections.
Mahen Purbhoo, qui avait accepté, à la demande de l’AMA, d’agir en tant que presiding officer lors de l’exercice, a remercié les uns et les autres de leur collaboration. Trente-trois délégués étaient censés voter pour onze personnes. Il a ensuite proclamé les noms des membres élus. Loin d’être surpris, Vivian Gungaram avoue que c’est à la demande des membres qu’il a accepté d’assumer pour la deuxième fois le rôle de président.
« J’ai accepté pour garder surtout l’équipe soudée. Cela ne va pas changer grand-chose, même s’il y aura des changements dans le travail. Je remercie tous ceux qui vont m’épauler dans cette tâche. Il reste encre beaucoup à faire pour améliorer le but qui a été fixé. Je remercie mon prédécesseur qui a choisi de partir pour des raisons professionnelles. Mais il a choisi de continuer à nous aider au niveau du Kids Athletics et dans le cadre du Meeting international et africain des épreuves combinées », a-t-il commenté.
Invité à réagir, Suren Ayadassen, qui avait été de ceux à avoir contesté la précédente élection, a déclaré pour sa part que « c’est bien que toutes les régions éligibles, dont Port-Louis, soient représentées sur le comité. Notre région a été absente pendant une année du comité sans être pleinement au courant de tout ce qui se passait. Nous sommes heureux d’être à nouveau présents. »
Avant cette séance spéciale, le président sortant s’est appesanti sur son court mandat d’une année, s’en disant pleinement satisfait et remerciant toute l’équipe qui l’a soutenu. « Ce n’est qu’un au revoir pas un adieu », a-t-il résumé. Il s’est dit confiant de pouvoir compter sur un bon successeur qui saura relever les défis qui attendent en 2015, à savoir les Jeux des îles à La Réunion et les championnats d’Afrique cadets à Maurice.
Vivian Gungaram s’est quant à lui étendu avec force détails sur les deux autres items qui ne devaient pas en principe figurer à l’agenda. S’il a longuement expliqué et justifié avec preuves à l’appui, le rapport financier des 11es championnats d’Afrique juniors, ses commentaires ont souvent été empreints d’ironies alors que des piques ont été lancées à l’encontre des contestataires, provoquant parfois l’hilarité des membres de l’assemblée des délégués.