La sprinteuse Aurélie Alcindor est descendue pour la première fois sous les 55 secondes au 400 m, samedi dernier, à Potchesfroom, lors de l’Open d’Afrique du Sud. Elle a bouclé cette épreuve en 54″95, terminant 4e de la finale. Alcindor s’est également offert le bronze au 200 m en 24″63 et dans la même foulée réalise les minima forts de l’AMA dans les deux épreuves en vue des Jeux des îles (25″06 et 56″50).
On se souvient que l’an dernier aux Jeux du Commonwealth Glasgow, la Mauricienne avait été éliminée dès les séries terminant 7e et dernière en 57″39 sans pouvoir améliorer sa référence personnelle qui se situe dans les 56″47. Cette fois, elle a été exacte au rendez-vous tout en assurant son billet pour les Jeux.
Vendredi, Alcindor s’est qualifiée lors des séries en prenant la 2e place en 56″09, repoussant pour la première fois ses limites derrière la Sud-Africaine Jeanelle Griesel, créditée de 55″53. La Sud-Africaine Ramonye Rosisang a enlevé la finale en 53″52 devant Janelle Griesel (53″95) et Soadrie Mayer, 3e en en 54″20. La sixième et dernière concurrente de cette finale a été créditée de 57″45.
Aurélie Alcindor fut du reste la seule des cinq athlètes mauriciens engagés à cette compétition à avoir réalisé un podium. Engagée vendredi matin aux séries du 200 m (vt -1,2 m/s), elle y signa son meilleur temps personnel en prenant la 2e place en 24″31 derrière la Sud-Africaine Margaret Olwoch, créditée de 24″01. Dans l’après-midi, Alcindor termina sur la 3e marche du podium en 24″63 (vt -1,9 m/s), devancée par les Sud-Africaines Margaret Olwoch (23″87) et Welme Van Zyl (24″13).
« Avec quelques jours d’adaptation de plus à cause de l’altitude, les performances auraient pu être meilleures, surtout pour Alcindor, qui a réussi à décoller en sprint. Après sa série au 400 m, on attendait d’elle à tout au moins un sub 56″. Mais elle s’est surpassée pour faire mieux. On attendait ce moment après son passage à Glasgow l’an dernier », remarque l’entraîneur de lancers, Jacques Ramtanon, qui avait fait le saut en Afrique du Sud avec les athlètes mauriciens. Aurélie Alcindor s’entraîne avec Éric Milazar, lui-même une ancienne gloire du tour de piste.
Lors de cette compétition au stade Mc Arthur, le jeune spécialiste du 800 m, Mohamed Tahaar a aussi amélioré son temps personnel en terminant, vendredi, 7e de sa série en 1’56″48. Dans l’autre série, Ashley Pitchia y prit également la 7e place en 1’56″73.
Le même jour, au lancer du poids hommes, Bernard Baptiste termina 5e de la finale avec une marque de 15″93 m, démontrant sa régularité autour des 15,80 m, ce qui se situe non loin de son record personnel (16,06 m) réalisé en avril lors du Meeting international de Maurice. Enfin, au lancer du marteau dames, Astridge Samoisy a fini 7e et dernière avec une performance de 45,27 m.