Courue dimanche à Cape Town, la 2e édition des championnats d’Afrique de cross-country, aussi connus désormais comme la Coupe d’Afrique de cross-country, a été dominée en grande partie par les coureurs du Kenya qui ont raflé trois des quatre titres en jeu. L’Éthiopie leur privant du Grand Chelem en enlevant la palme chez les juniors hommes. Les deux coureurs mauriciens engagés, Nicolas Boissèque et Prisca Manikion, ont été de loin dépassés par les événements.
C’était réellement un rendez-vous de très haut niveau, nous avouait hier matin même Vivian Gungaram, qui avait fait le déplacement à Cape Town en tant que délégué technique de l’IAAF. Ces mini-championnats du monde, comme on pourrait les appeler, ont réuni en effet les meilleurs crossmen africains, ces derniers figurant également parmi les meilleurs au monde. Et cette présence accrue s’est amplifiée avec l’absence des mondiaux du cross rendus biennaux par l’IAAF depuis l’année dernière.
Manikion a terminé 35e de la course des seniors dames (8 km) en 36’11 et Boissèque 49e du 12 km hommes en 42’56. L’an dernier, Manikion avait terminé avant-dernière de cette même course sur le même parcours. Jean-Luc Vilbrim avait lui bouclé la course masculine à deux places du dernier à l’arrivée. Manikion et Boissèque sont restés à Cape Town en compagnie de l’entraîneur de fond et de marathon Rama Ramanah. Ils étaient en action hier dans une compétition sur piste prévue à Stellenbosch avant de rentrer à Maurice.
Présents sur tous les fronts, les coureurs éthiopiens se sont farouchement opposés à leurs meilleurs adversaires au plan mondial. Mais la suprématie kenyane était telle que même les équipes sud-africaines et marocaines, par exemple, ont été toutes broyées tant en masculin qu’en féminin. Le Sud-Africain Lungisa Mdedelwa, vainqueur du cross d’Afrique australe disputé le 3 mars au Gymkhana, Vacoas (11 km), est retombé à la 12 e place en 37’29, tandis que sa compatriote Mpho Jennifer Mabuza, vainqueur de la course féminine au Gymkhana (7 km), s’est classée 17 en 29’33. 
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––_
Les résultats
Hommes
Juniors (8 km)
1. Muktar Edriss Awel (Eth) 23’30 2. Kipyegon Korir (Ken) 23’31 3. Kiprop Cheruiyot (Ken), 23’31 4. Hagos Gbrhiwot Berhe (Eth) 23’32 5. Cornelius Kipruto Kangogo (Ken) 23’36 6. Atafanu Zerihun (Eth) 23’39 7. Willima Malel Sitonik (23’42 8. Fikadu Haftu Tsadik (Eth) 24’02 9. Ghirmay Ghebreslassie (Ery) 24’06 10. Tesfagaber Ayahuney (Ery) 24’11
Seniors (12 km)
1. Kiprono Langat (Ken) 35’43 2. Teklemariam Medhin (Ery), 35’50 3. Tsegay Tesfay (Eth) 36’14 4. Kosgei Kiptoo (Ken) 36’26 5. Vincent Chepkok (Ken), 36’27 6. Kidane Tadesse (Ery), 36’42 7. Ayele Megersa Feyisa (Eth), 36’53 8. Abere Chane Lema (Eth), 37’00 9. Robert Kajuga (Rwa), 37’10 10. Timothy Toroitich (Oug), 37’21
Dames
  Juniors (5 km)
  
1. Faith Kipyegon (Ken) 19’32 2. Agnes Jebet Tirop (Ken), 19’33”. 3. Nancy Chepkwemoi (Ken), 19’37 4. Ruti Aga Sora (Eth), 19’45”. 5. Alemitu Heroye Banata (Eth), 19’55 6. Buze Diriba Kejela (Eth), 20’07”. 7. Gebresilass Teklegzi (Eth), 20’24 8. Tesfay Haylu (Eth), 20’45’. 9. Kidusan Alema (Eth), 20’47”. 10. Letekidan Gebreaham (Ery), 20’50”
Seniors (8 km)
1. Joyce Chepkirui (Ken), 27’04 2. Margaret Wangari Muriuki (Ken), 27’05 3. Elily Chebet (Ken), 27’06 4. Chemtai Ndiema (Ken) 27’07 5. Oljira Jemama (Eth), 27’12 6. Afework Bekele (Eth) 27’37 7. Nesga Bedasa (Eth), 27’47 8. Yalew Kassahun (Eth) 27’49 9. Afera Godfray Berha (Eth) 27’57 10. Annet Negesa (Eth) 27’58