Provisoirement suspendu pour indiscipline par l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) pour avoir participé aux Relais-marathon International de St Benoit couru le 11 novembre dernier à la Réunion, le marathonien Jean-Luc Vilbrim a comparu devant un comité disciplinaire qui a siégé le lundi15 decembre dernier au siège de l’AMA, Réduit. Celui-ci devrait toutefois délibérer la semaine prochaine, a-t-on indiqué.
Jean-Luc Vilbrim s’était rendu à l’île soeur pour concourir à l’évenement précité au sein de l’équipe Mondiale Oxygène (composée d’étrangers), alors qu’il n’avait pas été autorisé à la faire par l’AMA. Résident de Quatre-Bornes, mais licencés au comité régional de Vacoas/Phoenix, il avait effectué une demande officielle pour rejoindre l’équipe de Quatre-Bornes qui allait elle aussi participer à la course réunionnaise. S’il avait fini par trouver une place au sein de l’équipe de Q-B et avait pris l’engagement à courir pour cette équipe à partir de 2015, par contre il aura à la dernière minute décidé de faire marche arrière pour rester dans son club, ceci après avoir obtenu une invitation à concourir pour l’équipe Mondiale Oxygène. Ce qui provoqua une protestation de la part du comité régional de Quatre-Bornes suivie de la décision de l’AMA de le suspendre provisoirement en considérant que 1. Le coureur s’est malconduit 2. A fait fi de l’ordre qui lui avait été donné par l’AMA 3. A transgressé les réglements de l’IAAF et de l’AMA. Le nom de l’athlète a été également enlevé de la liste de la présélection de la 9e édition des Jeux des Iles 2015 de la Réunion et de bénéficiares d’allocation de haut niveau auprès auprès l’unité de sport de haut niveau (HLSU), avait également indiqué l’AMA.
Le 15 décembre dernier, Jean-Luc Vilbriim s’est présenté devant les trois membres composant le panel disciplinaire, nommément Gérard Réquin, Jacques Malié et Annabelle Levasseur. L’athlète était accompagné d’Henri Brelu Brelu, président du Gymkhana Athletics Club (Vacoas). L’AMA y était aussi représentée par son président, Vivian Gungaram.
C’est ainsi que le panel après avoir écouté les explications données par l’athlète, devrait soumettre ses recommandations la semaine prochaine. Après quoi, il reviendra à l’AMA de prononcer le verdict.
Les membres du comité disciplinaire s’étaient réunis une première fois le mercredi 3 décembre au siège de l’AMA pour établir une feuille de route.