Les 9es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) réservés aux jeunes âgés entre 14 et 17 ans et qui devaient se tenir à Djibouti, n’ont pas eu lieu cette année en raison d’une attaque terroriste contre ce pays en mai dernier. Cela fait que les responsables de la CJSOI ont opté pour des Jeux décentralisés avec les pays membres que sont Maurice, La Réunion, Seychelles, Madagascar, Mayotte et Comores, chacun prenant en charge  une activité.
C’est ainsi que lors du week-end 13-14 décembre devait se tenir à La Réunion le championnat d’athlétisme en heptathlon et pentathlon avec la participation des Réunionnais, Mauriciens, Seychellois, Mahorais et Malgaches. Malheureusement, la compétition n’a pu se tenir dans la mesure où il y a eu un malentendu de la part des Malgaches concernant l’organisation de ce championnat qui pensaient que la compétition allait se faire en individuelle. A la place, les entraîneurs et responsables de délégation ont décidé à l’unanimité de faire concourir les athlètes sans toutefois désigner de vainqueurs. Tous ceux présents ont reçu une médaille et une clé USB.
Pour l’entraîneur mauricien Dylen Veerasamy, qui avait également à ses côtés l’entraîneuse rodriguaise Jennifa Perrine et le chef de délégation Anand Sukhraj, le séjour à La Réunion s’est très bien passé et ce, même si l’idée de départ était de réaliser une bonne performance à l’issue de ces deux concours. «Nous ne sommes pas totalement déçus, puisqu’il ne faut pas oublier que les valeurs mêmes de la CJSOI reposent sur le partage et la fraternité entre autres. Certes, on ne s’attendait pas à ce que la compétition ne se tienne pas comme initialement prévue, mais toujours est-il que les jeunes ont eu l’occasion de partager un vrai moment de camaraderie avec d’autres jeunes de la région », a-t-il déclaré.
Claudia Bernard à un centimètre de sa MP à la hauteur
En dépit du fait que l’aspect compétition avait été enlevé,  Dylen Veerasamy trouve que les sept athlètes mauriciens (quatre cadets et trois minimes) ont donné le meilleur d’eux-mêmes, afin de réaliser de bons chronos. « A la fin des deux journées de compétition, nous sommes satisfaits de voir que nos athlètes n’ont pas été loin de leur personal best dans certaines épreuves. C’est dire que le sérieux et la détermination de bien faire étaient bien là, en dépit du fait qu’il n’y avait pas eu de compétition en soi », a-t-il fait remarquer. Selon lui, la minime Claudia Bernard, originaire de Rodrigues, a bouclé son concours à la première place (2479 points) en réalisant d’abord 1m55 à la hauteur (1er). Une performance qui le situe à un tout petit centimètre seulement de son personal best. Elle a terminé deuxième au 50m haies, au poids et à la longueur avec des performances de 8 :74, 7m20 (PB : 8m20) et 4m56 (PB :4m66) respectivement. Sur 1000m, elle a réalisé 4 .00 :36 pour prendre la septième place.
Pour sa part, Christina Ratna a réalisé 9 :33 au 50m haies, 1m45 à la hauteur (PB : 1m40), 4m04 à la longueur (PB : 4m33) et 3.52 :24 sur 1000m. Avec 1819, points, elle termine septième, alors que chez les garçons, Cédric Cerdor a terminé premier avec un total de 3231 points avec des performances de 7 :39 au 50m haies, 12m23 au poids (PB : 12m83), 5m96 à la longueur et 3.15 :80 sur 1000m. A la hauteur, Cédric Cerdor a même amélioré  sa meilleure performance qui était de 1m86 en sautant à 1m88.
Le quatrième engagé chez les minimes, à savoir Steven Untah, a terminé deuxième (3137 points) et a réalisé sa meilleure performance à la hauteur avec un saut de 1m80. Il a réalisé un 7 :18 au 50 haies, 10m19 au poids (PB : 10m49), 5m76 à la longueur (PB : 6m24) et 3.07 :38 sur 1000m. Au niveau des cadets, Liliane Potiron a bouclé son concours à la deuxième place avec un total de 2454 points. Elle a réalisé 10 :24 au 60m haies, 1m41 à la hauteur (PB : 1m50), 6m93 au poids (PB : 7m24), 4m66 à la longueur (PB : 4m87) et 2.50 :26 au 800m.
Pour sa part, Answella Azor a terminé quatrième (1814 points) avec les performances suivantes : 1m30 à la hauteur, 7m07 au poids, 4m99 à la longueur et 2.45 :77 au 800m. Chez les garçons, Bryan Tonta a terminé troisième avec 3332 points et a réalisé 1m89 à la hauteur, soit à quatre centimètres de sa meilleure performance. Il a ensuite réalisé 8 :81 au 60m haies, 10m01 au poids, 6m35 à la longueur (6m87) et 2.57 :48 au 1000m (PB :2.52 :00).
Quant à Bryan Untah, il a terminé quatrième avec un total de 3211 points tout en réalisant sa meilleure performance à la hauteur avec un saut de 1m77, alors que son ancienne marque était de 1m71. Ensuite, il a réalisé 8 :77 au 60m haies, 11m43 au poids (PB : 11m69), 6m54 à la longueur (6m98) et 3.14 :08 au 800m (PB :2.52 :00).
Selon Dylen Veerasamy, tous les athlètes se sont bien comportés lors de ce déplacement. Si les filles, a-t-il indiqué, étaient quelque peu démotivées, en revanche, les garçons se sont donnés à fond. « Comme nous pouvons le constater, les garçons se sont bien éclatés à la hauteur. Ceux présents ont été surpris, dans l’ensemble, par le niveau de nos athlètes. Nous avons donc de bonnes raisons d’êtres satisfaits », a-t-il conclu.