Venus comme éclaireurs à quelques semaines des 9es Jeux des îles (1er-9 août), les athlètes réunionnais qui concourraient samedi et dimanche aux championnats de Maurice sont repartis avec quelques places de podium en sprint notamment. Mais les meilleurs d’entre eux se préparent toujours en France, précise Alexandre Vallon-Hoareau, médaillé d’or du 100 m des Jeux en 1998, qui accompagnait cette équipe.
Parmi ceux qui étaient là, on peut citer Anihla Dermont, 3e du 100 m en 10″69, Thomas Odon, 5e du 400 m (49″92), Rudy Barré, 3e du 1 500m (4’05″04), Haja Randrianasola, 4e du 200 m (21″56), Anilha Dermont, 5e (22″29), et Rudy Barret, 3e du 800 m (1’59″26) chez les hommes. Chez les dames, Prisca Kelavan, 3e du 100 m (12″23) et 6e du 200 m (25″47), et Nassima Mohamed, 4e de sa série du 400 m (58″94), ont été en évidence. On remarquera toutefois l’absence de nos voisins dans les épreuves de concours (lancers et sauts). Ils se révéleront sans doute aux Jeux.
Toujours est-il qu’Alexandre Vallon-Hoareau se dit satisfait de la prestation de ceux qu’il a accompagnés à Maurice. « Dermont est 3e du 100 m et il a battu son record personnel au 200 m qui était de 21″91. On repart satisfait ». Mais il signale que le meilleur au 200 m reste Haja Randrianasola et qu’il va doubler aux 100-200 m aux Jeux.
Par contre, le plus rapide au 100 m est bien Yann Randrianasolo. Mais ce dernier s’est blessé il y a un mois, nous dit Vallon-Hoareau. « Il a déjà couru en 10″65 et sera titulaire au saut en longueur où il vaut 7,80 m ».
En féminin, les trois meilleures sprinteuses sont toujours en France, en l’occurrence les deux soeurs Darlène et Olivia Mazeau, la première se pointant à la « 3e place du bilan français 2015 au saut en longueur avec 6,38 m, alors que l’autre a été créditée cette année de 11″90. La meilleure reste Myriam Jalma avec ses 11″80 et son titre des Jeux des îles. Elle a été créditée de 11″97 cette année ».
On y ajoute aussi les noms de Nelsy Arhiman au 400 m dames avec ses 56″80 et Michael Bertyl, qui s’est qualifié il y a une dizaine de jours en France pour les championnats d’Europe Espoirs au 400 m haies en 50″91. Quant à Ruben Gado, il sera en action au décathlon, où il vaut plus de 7 000 points, indique Vallon-Hoareau.
En tout cas, la sélection réunionnaise d’athlétisme sera le plus gros contingent de sportifs parmi toutes les ligues sportives engagés à ces Jeux des îles avec trente hommes et trente femmes maximum. Mais pendant un moment, la participation d’une quinzaine d’athlètes aux championnats Vital était incertaine par manque de budget, avait indiqué le conseiller technique de sélection, Jean-Louis Lebon.
Mais il semblerait que tout soit rentré dans l’ordre. Le budget de 4,6 millions d’euros prévu pour l’intégralité des ligues concernées par les Jeux devrait être revu à la hausse pour passer à 5 millions. Cela afin d’assurer le retour de tous les athlètes réunionnais basés en France (Kréopolitains). La Ligue réunionnaise d’athlétisme mise beaucoup sur ces derniers pour truster les podiums. Ces derniers représentent en effet la moitié de la liste des sélectionnés qui sera entérinée le 12 courant à l’issue des championnats de France élite.